Éducation

Réforme du collège : première grève de l'année pour les enseignants ce jeudi

Par Samanta E. Eyoum, France Bleu mercredi 16 septembre 2015 à 11:19

© Max PPP

Ce jeudi a lieu la première grève des enseignants de cette année scolaire. Celle-ci vise à protester contre la réforme du collège, portée par la ministre de l'Éducation nationale Najat Vallaud-Belkacem, qui doit entrer en vigueur en septembre prochain.

 Bien que la rentrée soit passée, c'est en prévision de septembre prochain qu'une partie des enseignants ne fera pas cours ce jeudi 17 septembre. Ils protestent contre la réforme du collège.

Crainte d'une éducation à deux vitesses

Ce texte prévoit notamment davantage d'interdisciplinarité (cours mêlant par exemple le français et l'histoire), une autonomie accrue des établissements, un accompagnement personnalisé, et l'apprentissage d'une deuxième langue vivante dès la 5e. Mais il signe aussi entre autres la disparition d'une grande partie des classes bilingues (qui démarrent en 6e), ou encore la fin des options latin et grec remplacées par des modules langues et culture de l'Antiquité.

Le SNES, syndicat majoritaire dans le secondaire et fer de lance de l'opposition au projet de réforme, réclame une modification des textes déjà publiés au Journal officiel. Il rejette notamment l'autonomie accrue des établissements. D'une part par crainte d'un trop grand pouvoir du principal au détriment de l'équipe pédagogique, mais surtout par peur que cette autonomie renforce les inégalités.  En effet, les études internationales PISA ( Programme international pour le suivi des acquis des élèves) pointent régulièrement un problème du système scolaire français : l'origine sociale d'un élève pèse, plus que chez nos voisins, sur son destin scolaire.

Une mobilisation déterminante pour la suite

Cette date représente un "test" et "une priorité" pour les syndicats selon Roland Hubert, co-secrétaire général du SNES, . Les syndicats espèrent une mobilisation importante lors de cette troisième grève contre la réforme du collège. Celle de juin avait été nettement moins suivie que la première en mai. Des rassemblements sont prévus à Paris et en province. Quelque soit leur ampleur, une nouvelle manifestation est déjà prévue pour le samedi 10 octobre. Elle comprendra des des non seulement les enseignants mais aussi parents, lycéens et étudiants.