Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Éducation

Rennes : des professeurs absents pas remplacés, les parents d'élèves en colère

-
Par , France Bleu Armorique

Depuis la rentrée, un professeur d'économie-gestion du lycée Victor Hélène Basch est absent et n'a pas été remplacé. Au lycée Bréquigny, une situation similaire perdure avec un professeur de physique-chimie. Les parents d'élèves urgent le rectorat de trouver une solution.

L'offre de recherche pour un professeur d'économie-gestion au lycée VHB à Rennes
L'offre de recherche pour un professeur d'économie-gestion au lycée VHB à Rennes - Capture écran - Pole Emploi

Rennes, France

Depuis la rentrée, des élèves de 1ère et de Terminale STMG du lycée Victor et Hélène Basch n'ont pas de cours d'économie-gestion, qui est pourtant une de leurs matières principales au bac. A Bréquigny, même problème avec un professeur de physique-chimie. Des enseignants absents, mais toujours pas remplacés par le rectorat.

Michel Tallet est le père de Thibault, un élève de 1ere STMG au lycée Victor et Hélène Basch à Rennes. Son fils n'a pas eu une seule heure d'économie-gestion depuis la rentrée : "A raison de quatre heures par semaine, on va arriver à Noël, je pense qu'on aura toujours pas de professeur, ça fera un trimestre entier de raté ! C'est des cours qui ne seront jamais récupérés, je ne vois pas comment on peut rattraper autant de cours dans ce laps de temps !" Lui se demande même si un professeur sera embauché d'ici janvier. Le rectorat, de son côté, affirme ne pas réussir à trouver de remplaçant et a publié une offre pour trouver un contractuel en temps partiel sur Pôle Emploi.

Des mesures insuffisantes pour Maryline Clare, présidente de la FCPE du lycée Victor et Hélène Basch, pour qui il existe d'autres solutions : "Il y a l'enseignement à distance, _on peut inscrire les élèves au CNED, alors ça a un coût, très bien, mais on s'en fout en fait, ce n'est pas aux élèves de subir les conséquences de cette absence_." Maryline Clare imagine aussi des classes données en visio-conférence à distance, pour elle "il y a plein de choses qui peuvent être envisagées, qui sont beaucoup moins bien qu'avoir eu un prof pendant deux mois, mais qui seront moins pire que la situation actuelle qui est de ne leur dispenser aucun cours.

Pendant-ce temps, les élèves n'emmagasinent aucune connaissance dans une de leurs matières principales au baccalauréat. Mais pire, pour les élèves de terminale STMG touchés, la première phase de Parcoursup, l'outil d'orientation en études supérieures, approche. Maryline Clare : "Dans leur dossier, ils ne pourront pas entrer de note, pas de connaissances... Le proviseur nous dit qu'il mettra des verbatims pour expliquer la situation, mais on a affaire à un algorithme donc je ne crois pas que les verbatims soient bien analysés. Tout cela peut avoir de grosses conséquences pour leur dossier après !"

De son côté le rectorat insiste sur le fait que la discipline "gestion" est un champ de compétences dans lequel il est très difficile de trouver des professeurs", et ajoute également qu'une solution a été trouvée en interne, puisque des professeurs du lycée ont repris une partie des heures du professeur absent. Mais certaines classes restent toujours sans aucun cours à l'heure actuelle.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu