Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Éducation

Rennes : les deux universités et cinq grandes écoles de la ville vont s'unir l'an prochain

-
Par , , France Bleu Armorique

C'est attendu depuis très longtemps et cette fois-ci il semble que ce soit bien parti. Rennes 1 et Rennes 2 ne devraient plus former qu'une seule université l'an prochain.

La rentrée à l'université de Rennes 2
La rentrée à l'université de Rennes 2 © Maxppp - Philippe Renault

Rennes ne devrait avoir bientôt qu'une seule université. Les 2 universités  (Rennes 1 et Rennes 2) et 5 grandes écoles de la ville (notamment l'INSA, l'Ecole Normale Supérieure de Chimie et l'Ecole des Hautes Etudes en Santé Publique) décident de s'unir. Courant 2019, une grande université Rennaise de recherche et de formation, visible et reconnue à l'international, devrait voir le jour. Cette entité baptisée UNIR accueillera 58 000 étudiants, sur les 66 000 que compte la métropole.

Effectifs en hausse à Rennes 1

L'université de Rennes 1 (sciences, médecine, droit et économie notamment) accueille ses nouveaux étudiants. Ils sont 700 de plus à entrer en 1ère année par rapport à 2017 et il reste des places en liste complémentaire comme en chimie, biologie et santé. Près de 30 000 étudiants cette année !

Rennes 2 fait le plein

Près de 24 000 étudiants vont faire leur rentrée à l'université de Rennes 2 (Lettres, sciences humaines, langues vivantes notamment).  D'autre part, les dégâts lors de l'occupation partielle Rennes 2 au printemps dernier sont estimés finalement à 500 000 euros. C'est l'Etat qui va rembourser, c'est l'assurance qu'a obtenu le président de Rennes 2 Olivier David.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu