Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Éducation

Rennes : les stylos rouges mobilisés contre les réformes Blanquer

-
Par , France Bleu Armorique

Ils étaient 150 à Rennes ce dimanche 17 mars pour dénoncer les réformes Blanquer de l'éducation nationale. Les stylos rouges, enseignants et personnels de l'éducation de l'académie de Rennes, comptent se faire entendre avant la grève nationale mardi 19 mars.

150 stylos rouges ont enterré les réformes de l'Education Nationale
150 stylos rouges ont enterré les réformes de l'Education Nationale © Radio France - Maxime Bossonney

Rennes, France

150 professeurs et personnels de l'éducation de l'académie de Rennes ont enterré, ce dimanche 17 mars sur l'Esplanade Charles de Gaulle, la réforme de l'Education nationale. En tout cas de manière symbolique. Un petit cercueil avec l'inscription "Ci-gît l'école de la République" a été déposé devant les manifestants, et quelques bougies ont été allumés devant cette tombe en carton.

Une cérémonie symbolique contre les mesures de la réforme - Radio France
Une cérémonie symbolique contre les mesures de la réforme © Radio France - Maxime Bossonney

Les stylos rouges Rennais ont voulu se mobiliser contre les réformes Blanquer, et les raisons de leur colère sont nombreuses : fermetures des classes, écoles toujours plus surchargées, réforme du bac et du collège etc. "On nous dit que ces réformes sont pour la cohésion, pour que tous les élèves réussissent. Mais c'est surtout pour faire des économies" estime Nathalie, enseignante dans une école de Domloup. "On nous justifie ces mesures dans l'intérêt pédagogique, mais nous on a peur au contraire qu'on nous impose des méthodes d'enseignement" explique Sandrine, professeur en collège à Rennes.

Parcoursup et la réforme du BAC et des lycées sont aussi critiqués - Radio France
Parcoursup et la réforme du BAC et des lycées sont aussi critiqués © Radio France - Maxime Bossonney

L'école du socle en ligne de mire

Mais ce qui cristallise la colère des stylos rouges Rennais, c'est le projet "école du socle" expérimenté la rentrée prochaine dans 25 établissements de l'académie. Il prévoit la fusion des écoles maternelles et primaires avec leur collège de secteur. Le principal du collège aura alors toutes les compétences pour diriger les écoles. "Le risque est de voir disparaître nos directeurs d'école" s'insurge Sandrine. "Et surtout beaucoup de petites écoles rurales vont fermer". 

Les stylos rouges l'assurent, ce rassemblement n'était qu'un avant-goût du mouvement national de grève de mardi 19 mars, qui devrait être très suivi notamment du côté des enseignants.

Les enseignants prévoient aussi une grosse mobilisation mardi prochain pour le mouvement de grève intersyndical - Radio France
Les enseignants prévoient aussi une grosse mobilisation mardi prochain pour le mouvement de grève intersyndical © Radio France - Maxime Bossonney