Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Éducation

Rennes : un lieu d'accueil pour les adolescents phobiques scolaires

L'association Z Lab ouvre ce lundi 16 septembre un lieu d'accueil destiné aux jeunes victimes de phobie scolaire. Objectif : ne pas les laisser dans l'isolement.

Sophie Andréo, co fondatrice et directrice de l'association Z Lab qui accueille ses deux premiers adolescents
Sophie Andréo, co fondatrice et directrice de l'association Z Lab qui accueille ses deux premiers adolescents © Radio France - Fanny Beaurel

Rennes, France

Certains ont vécu un traumatisme, d'autres ont été victimes de harcèlement ou sont des jeunes à haut potentiel intellectuel. 1% à 5% des adolescents sont, selon les estimations, victimes de phobie scolaire. "Ce sont des enfants qui sont en incapacité de se rendre en établissement scolaire, du fait d'une anxiété majeure qui les paralyse. Ce n'est pas qu'ils ne veulent pas s'y rendre mais c'est qu'ils ne peuvent pas", explique Sophie Andréo, co-fondatrice et directrice de l'association Z Lab, elle est aussi maman de deux enfants phobiques scolaires.

Une quinzaine d'intervenants et des activités

Le stress et l'angoisse conduisent souvent à la déscolarisation de ces jeunes. "Ils sont inscrits au CNED (Centre national d'enseignement à distance). La réalité c'est que les parents vont travailler et que le jeune se retrouve à gérer son anxiété et cette montagne de cours à travailler tout seul qui complique d'autant la situation" explique Sophie Andréo. L'association Z Lab propose donc de les accueillir pour ne pas les enfermer dans l'isolement, pour qu'ils se sentent mieux avec des activités de méditation, d'arthérapie, de sophrologie, de boxe française... Le tout avec une quinzaine d'intervenants, psychologues, éducateurs, pour le moment bénévoles. Les jeunes peuvent aussi bénéficier de soutien scolaire et psychologique. 

Un espoir pour Victor, 17 ans

Victor, 17 ans est l'un des deux premiers jeunes à être accueilli dans la structure située rue de Fougères. Après des années très compliquées pour lui à l'école, il a quitté son lycée. Il est aujourd'hui en terminale S et suit, comme beaucoup d'autres, ses cours via le CNED. "Je ne me sentais pas bien. En classe, je restais seul. J'espère pouvoir retourner faire des études dans des établissements suite à mon passage à Z Lab. J'espère avoir de nouveau envie de travailler" explique Victor. 

Z Lab accueille les jeunes du lundi au vendredi au 149 rue de Fougères. L'association propose deux formules : un accueil à mi temps pour 290 euros/mois, 410 euros/par mois pour un accueil toute la semaine. 

L'association vient de lancer une campagne de financement participatif pour boucler son budget 2019/2020 pour l'achat de fournitures et de mobilier.

Choix de la station

France Bleu