Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Éducation

Rénovation, sécurité et numérique sont les priorités de la rentrée 2017 dans les lycées publics franciliens

mardi 29 août 2017 à 19:21 Par Claire Flochel, France Bleu Paris et France Bleu

A une semaine de la rentrée scolaire, Valérie Pécresse, la présidente de la Région Île-de-France, a présenté, mardi 29 août, les nouveautés qui attendent les 514.000 lycéens franciliens. Mise à niveau des équipements, sécurisation et internet très haut débit sont les maîtres-mots.

Valérie Pécresse,  présidente de la Région Île-de-France
Valérie Pécresse, présidente de la Région Île-de-France © Radio France - Claire Flochel

Île-de-France, France

C'était la rentrée avant l'heure mardi 29 août au conseil régional d'Île-de-France. Sa présidente, Valérie Pécresse y a présenté les différents budgets, expérimentations et opérations qui seront menés cette année dans les lycées publics. En premier lieu, la rénovation des bâtiments. L’île-de-France est un patrimoine de plus de 6.5 millions de m² pour 465 lycées mais certains sont en mauvais état.

Un "plan d'urgence" pour les lycées

Un lycée sur trois est en état de vétusté, 10 % des établissements sont en sureffectifs et les chantiers de construction des lycées neufs durent huit ans en moyenne. "Les amis de Monsieur Mélenchon et du Front de Gauche qui géraient les lycées d’Île-de-France nous ont laissé les lycées dans uns situation ubuesque", a déclaré Valérie Pécresse qui en a profité pour tacler l’ancienne majorité de gauche. La présidente de la Région Ile-de-France a, par ailleurs, annoncé la création d'un "plan d'urgence" de 5 milliards d'euros pour la rénovation et à la construction des lycées dans les dix prochaines années. Ce "plan d’urgence" servira à mener 269 opérations afin de créer près de 21.000 nouvelles places et de construire 12 nouveaux lycées. Pour la première fois cette année, chaque établissement sera doté d’un "carnet de santé" (plans, bâtiments modélisés en 3D, suivi de la maintenance, etc) pour mieux anticiper la maintenance.

Priorité à la sécurité

Compte tenu des attentats qui ont frappé l’île-de-France ces deux dernières années, la sécurité des franciliens est encore la priorité cette année. Ainsi, en 2017, le budget régional dédié à la sécurisation des lycées publics s'élève à 10 millions d'euros , soit près du double du montant alloué en 2015. Depuis janvier 2016, 760 opérations de sécurisation ont été votées dans les lycées publics. "Nous avons fait confiance à la communauté éducative. Si un établissement nous demandait de la vidéo protection à l'entrée du lycée, on en installait. S'il nous en demandait à l'intérieur du lycée pour protéger des espaces mal sécurisés, on le fait aussi", a expliqué la présidente de la Région Île-de-France. Pour la rentrée, 44 nouveaux projets dans 39 lycées seront examinés en septembre pour un million d'euros. Par ailleurs, pour le risque "intrusion – attentat", les établissements doivent désormais se doter d’une sonnerie différente de celle annonçant la fin des cours.

Tous les lycées connectés à internet très haut débit d’ici 2020

Fin 2015, 38% des lycées étaient connectés au très haut débit. Fin 2017, ils seront 58%. "L'objectif régional de 100 % des lycées franciliens connectés à internet très haut débit d'ici à 2020 sera donc tenu", a promis Valérie Pécresse. Un réseau social éducatif va également être lancé : Monlycée.net, permettant aux professeurs, élèves et parents d'élèves d'échanger des contenus, "première étape vers la numérisation des manuels scolaires" selon la présidente de la région Île-de-France.