Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Éducation

Rentrée 2018 : une "grève des cartables" lundi à Ménétrol (Puy-de-Dôme) pour exiger une cinquième classe

dimanche 2 septembre 2018 à 17:53 Par Mickaël Chailloux, France Bleu Pays d'Auvergne

Alors que la rentrée est ce lundi, les parents d'élèves de Ménétrol sont inquiets et en colère. La classe de CP est surchargée. L'inspection académique leur refuse une cinquième classe. Ils appellent le jour de la rentrée à une "grève des cartables".

Les parents d'élèves organisent une "grève des cartables" ce lundi de la rentrée
Les parents d'élèves organisent une "grève des cartables" ce lundi de la rentrée - Droits réservés

Ménétrol, France

A l'école élémentaire de Ménétrol, on compte 110 élèves inscrits cette année. Parmi eux, 30 CP rassemblés dans une seule classe. C'est trop pour les parents d'élèves qui se mobilisent pour demander l'ouverture d'une cinquième classe de CP dans l'établissement. "Le niveau CP est particulièrement délicat, les élèves de 6 ans apprennent les bases indispensables à leur futur. Comment peut-on étudier sereinement à 30 élèves dans une classe, à l’heure où le gouvernement vante les bienfaits de classes allégées à 12 élèves ?" s'interrogent les parents de l'association Les Roys des Champs.  

Refus de la part de l'académie de Clermont

Mais surtout, ce qui les énerve, c'est qu'on pourrait loger à l'intérieur de l'école élémentaire une cinquième classe. "C'est possible, les locaux sont déjà prêts" assurent-ils. Une rencontre a eu lieu avec une inspectrice d'académie vendredi dernier. Mais, elle n'a rien donné. _"_On nous dit qu'il n'y aura pas de poste d'instituteur ouvert" explique une maman de Ménétrol. 

Situation d'autant plus ubuesque qu'il y a trois ans, ces mêmes parents d'élèves s'étaient mobilisés pour l'ouverture d'une classe en maternelle. Ils l'avaient obtenu. "Ce sont les mêmes enfants qui se retrouvent en CP aujourd'hui. Doit-on tous les 5 ans revenir vous voir ?" s'exclame une maman en direction des responsables académiques. 

"Ce scénario est aberrant d’autant plus qu’une salle prête à fonctionner n’attend plus qu’un( e ) enseignant(e) et qu’une vingtaine de maisons livrables courant 2019 sont en construction sur la commune, ce qui de ce fait va engendrer de nouvelles inscriptions à l’école" expliquent les parents d'élèves

Une grève des cartables ce lundi à 8h30

Pour faire réagir, les parents d'élèves ont prévu une "grève des cartables" le jour de la rentrée et jusqu'à ce que la cinquième classe soit ouverte. Ils recevront également le soutien du syndicat SNIUPP, de la maire de Ménétrol Nadine Boutonnet ainsi que de la député socialiste Christine Pirès-Beaune. 

Une réunion est prévue jeudi à Clermont-Ferrand avec l'inspectrice d'académie et les syndicats pour mettre à plat ce dossier et tenter de le désamorcer.