Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Éducation

Rentrée 2019 : les défis du nouveau recteur de l'académie de Clermont-Ferrand

-
Par France Bleu Pays d'Auvergne

Le nouveau recteur de l'académie de Clermont-Ferrand, Karim Benmiloud, a présenté ce jeudi les mesures qui seraient mises en place et renforcées au sein des établissements scolaires de la région à partir de la rentrée 2019.

Karmim Benmiloud, le nouveau recteur de l'académie de Clermont-Ferrand, lors de la conférence de presse de rentrée.
Karmim Benmiloud, le nouveau recteur de l'académie de Clermont-Ferrand, lors de la conférence de presse de rentrée. © Radio France - Flore Catala

Clermont-Ferrand, France

Comme les milliers d'élèves qui se préparent à reprendre les cours dans la région, Karim Benmiloud lui aussi fait sa rentrée à partir de lundi 2 septembre. Le nouveau recteur de l'académie de Clermont-Ferrand présentait ce jeudi les grandes lignes des actions du rectorat en matière d'éducation et d'accompagnement des élèves et de leurs encadrants durant l'année scolaire 2019-2020.

Baisse d'effectifs

Cette année, selon les prévisions du rectorat, 224 708 élèves feront leur rentrée dans la région. C'est moins que l'année dernière : l'académie de Clermont-Ferrand enregistre une baisse d'effectifs d'environ 600 élèves par rapport à la rentrée 2018. 

"J'ai connu l'école de la ruralité et j'y suis très attaché" -  Karim Benmiloud, recteur de l'académie de Clermont-Ferrand.

Pourtant, cette diminution du nombre d'inscrits n'impliquera pas automatiquement des suppressions de poste ou des fermetures de classes. Selon Karim Benmiloud, "il n'est pas question de déshabiller les territoires". Le recteur promet un maintien et un soutien des établissements dont les effectifs sont en baisse, et une réponse adaptée en fonction des territoires considérés, notamment en zone rurale

De nouveaux défis pour une nouvelle année 

Le recteur souhaite soutenir et encourager dans les établissements de l'académie toute une série de mesures portées par le ministère de l'Education Nationale, et placer la rentrée 2019 sous le signe de la réussite scolaire pour chacun.

  • La rentrée 2019 acte le dédoublement des classes dans les zones d'éducation prioritaire : l'ensemble des classes  CP et des CE1 dans les zones concernées se limitent cette année à 12 élèves. Ces dédoublements seront étendus aux classes de grande section de maternelle en éducation prioritaire dès la rentrée 2020, selon le rectorat.
  • L'académie de Clermont-Ferrand compte plus de 6 000 élèves en situation de handicap. Le rectorat veut renforcer leur insertion et rendre l'école plus inclusive et plus accessible en mettant à disposition des familles un numéro d'appel unique (04 43 57 21 91) ainsi qu'un site pour répondre aux questions et proposer des solutions, et ainsi simplifier le contact avec l'administration. Le recteur s'engage également à œuvrer pour "déprécariser" les accompagnants des élèves en situation de handicap (AESH). 
  • Pour l'année 2019-2020, l'offre de petits-déjeuners gratuits dans certains établissements sera renforcée. Selon le rectorat, dans les quatre départements de l'académie, près de 1 000 élèves d'écoles maternelles et élémentaires bénéficieront de ces petits-déjeuners, en particulier dans les secteurs d'éducation prioritaire et les zones rurales. Cinq communes se sont déjà engagées pour les mettre en place dès la rentrée de septembre : Montluçon, Tronget, Champagnac, Saint-Beauzire, et Saint-Eloy-les-Mines.
  • Le recteur veut également faire de septembre 2019 une "rentrée verte" : l'académie compte pour la rentrée plus de 350 établissements en démarche globale de développement durable. Il veut encourager et inciter des initiatives "vertes", comme l'élection d'éco-délégués dans les classes, l'institution d'activités liées à la biodiversité (potagers, ruches, nichoirs, compost), l'étude et l'enseignement du changement climatique, etc.

En ce qui concerne la réforme du lycée, le recteur ne dévie pas des affirmations du ministre de l'Education Nationale Jean-Michel Blanquer. Il soutient une réforme qu'il décrit comme plébiscitée, et qui selon lui permettra plus de choix et de diversité dans les formations. 

Il défend également une volonté de renouer le dialogue social avec les enseignants pour bien démarrer la rentrée. Le cas des professeurs de l'Allier, qui souhaitent pour certains depuis des années être mutés dans le Puy-de-Dôme pour être proches de leur famille, en est un exemple. Les collaborateurs du recteur sont en dialogue avec le collectif d'enseignants constitué, et affirment accéder à leur requête, étape par étape, en mutant une quinzaine de professeurs à chaque rentrée.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu