Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Éducation

Rentrée 2019 : quelles sont les nouveautés dans l'académie de Poitiers ?

-
Par , France Bleu Poitou

Scolarisation obligatoire dès 3 ans, dédoublement des CP et CE1, demi-heure d'éloquence en 3ème, rentrée en musique... Le rectorat de Poitiers a dévoilé vendredi les nouveautés de la rentrée 2019.

306.380 jeunes vont faire leur rentrée ce lundi dans les quatre départements de l'académie de Poitiers, la Vienne, les Deux-Sèvres, la Charente et la Charente-Maritime.
306.380 jeunes vont faire leur rentrée ce lundi dans les quatre départements de l'académie de Poitiers, la Vienne, les Deux-Sèvres, la Charente et la Charente-Maritime. © Maxppp -

Poitiers, France

J-2 avant le grand jour. Lundi, 306.380 jeunes font leur rentrée dans l'académie de Poitiers, leurs 21.773 enseignants les ont précédé vendredi en faisant leur traditionnelle pré-rentrée. 

Un retour en classe synonyme de nombreux changements cette année : scolarisation obligatoire dès 3 ans, dédoublement des CP et CE1 en Rep et Rep+, expérimentation de la demi-heure d'éloquence en 3ème, développement de la Bande Dessinée comme forme d'expression artistique... Effectuant l'interim depuis la démission du recteur Armel de la Bourdonnaye, le secrétaire général de l'académie de Poitiers passe en revue les différentes nouveautés.

Priorité au primaire et à l'école inclusive 

Avec la mise en place de la Loi pour une école de la confiance, la scolarisation devient obligatoire dès l'âge de 3 ans, dans un objectif de lutte contre les inégalités. Cette mesure concerne 700 enfants souvent issus de familles éloignées de la culture scolaire. L'accent est également mis sur l'école inclusive par le biais des PIAL, pôle inclusif d'accompagnement localisé, pour mieux coordonner les moyens en fonction des besoins.

"L'académie se dote de plus de 300 emplois supplémentaires pour accompagner les élèves en situation de handicap" - Philippe Diaz, secrétaire général de l'académie de Poitiers

L'académie met en place des cellules d'écoute que les parents peuvent appeler jusqu'au printemps dans chacun des quatre départements de l'académie (Coordonnées des cellules d'écoute - Vienne : 05 16 52 63 29. Deux-Sèvres : 05 17 84 02 44). Le déploiement des classes dédoublées en éducation prioritaire se poursuit également avec les CP et les CE1 de Rep et Rep+, représentant 54 classes de 12 élèves, soit 21 classes supplémentaires créées.

Effort soutenu en faveur des écoles rurales 

"La prise en compte de la ruralité est une priorité pour l'académie de Poitiers", indique le rectorat. Malgré une baisse démographique des effectifs du 1er degré (2.070 élèves en moins à la rentrée 2019) en particulier dans les zones rurales, les moyens consacrés au primaire sont maintenus

"Nous avons mis en oeuvre le souhait du président de la République qu'il n'y ait aucune fermeture d'école dans le premier degré sans l'aval du maire" - Philippe Diaz, secrétaire général de l'académie de Poitiers

Dans les Deux-Sèvres, sept écoles sont ainsi accompagnées au titre de la ruralité (RPI Bougon-Pamproux-Salles-Soudan ; RPI Chantecorps-Fomperron ; RPI Mazières sur Béronne-Saint-Martin-les-Melles-St-Romans-les-Melles ; RPI Missé-Taizé-Maulais ; RPI Mougon-Thorigné-Ste-Blandine ; RPI de Luché-Thouarsais ; école de St-Maurice-Etusson. 

Dans la Vienne, onze établissements bénéficient d'un maintien de classe au titre de la ruralité (RPI de Leugny-St-Rémy; RPI de Cherves-Cuhon-Vouzailles ; RPI Angles-sur-l'Anglin-St-Pierre-de-Maillé ; Pôle territorial de St-Savin-St-Germain ; école d'Archigny ; école de La Boivre-en-Vallée ; RPI de Cloué-Celle L'Evescaut ; école de Valence-en-Poitou ; RPI de St-Macoux-St-Saviol-St-Pierre d'Excideuil ; Ecole de St-Sauvant)

Bande dessinée au lycée, cours d'éloquence au collège...

Par souci de justice sociale, l'académie de Poitiers veut "permettre à 100% des élèves d'accéder à une éducation artistique et culturelle de qualité". Ainsi la Bande dessinée devient une forme d'expression artistique à part entière et un support d'apprentissage, notamment dans le lycée Pérochon à Parthenay dans les Deux-Sèvres.

Une expérimentation de la demi-heure d'éloquence en classe de 3ème est également lancée dans 28 collèges de l'académie. 

Les collèges concernés dans la Vienne sont : George-Sand à Châtellerault, Camille-Claudel à Civray, Renaudot à Saint-Benoît, Léon-Huet à La Roche-Posay, Jardin des Plantes à Poitiers, Jules Verne à Buxerolles, George-Sand et René-Descartes à Châtellerault, Georges-David à Mirebeau, Joachim-du-Bellay à Loudun. 

Dans les Deux-Sèvres, le cours d'éloquence sera expérimenté dans les collèges Léo-Desaivre à Champdenier, Jean-Monnet à Lezay, Henri-Martineau à Coulonges-sur-L'Autize, François-Rabelais à Niort; Le-Marchioux à Parthenay. 

Une rentrée en musique lundi 

Selon le rectorat, l'objectif est de "créer un climat convivial et de confiance favorable aux apprentissages". Dans les Deux-Sèvres, un mini-concert de Cyrile Maguy Jazz Onemandand attend lundi les élèves de l'école de Cersay, l'école Ernest-Pérochon de Cerizay et Anatole-France-Capucin à Thouars. Une représentation de la danseuse Agnès Pelletier de la Compagnie Volubilis se tiendra à l'école primaire Ernest-Pérochon à Niort. 

Dans la Vienne, les écoliers seront accueillis lundi aux sons des percussions corporelles des ateliers Demos à l'école Jacques-Prévert et au collège Jean-Macé de Châtellerault. Il y aura aussi du slam avec l'artiste L'Astre en Moi à l'école Tony-Lainé et au collège Pierre-de-Ronsard à Poitiers.

Choix de la station

France Bleu