Éducation

Rentrée : 521 professeurs des écoles du concours supplémentaire pour la Seine-Saint-Denis

Par Rémi Brancato, France Bleu Paris Région mercredi 31 août 2016 à 10:43

L'école Paul Langevin à Villepinte (93)
L'école Paul Langevin à Villepinte (93) © Radio France - Rémi Brancato

Depuis deux ans, l'Education nationale a mis en place un "concours supplémentaire" pour l'académie de Créteil, afin de palier le manque d'enseignants. 750 ont été recrutés pour cette rentrée 2016 dont 521 pour la Seine-Saint-Denis.

Ce mercredi, à la veille de la rentrée, Audrey, 24 ans, est toujours dans les cartons. "C'est beaucoup de stress, déjà pour la rentrée et en plus pour mon installation à Villepinte" dit cette jeune lauréate du concours supplémentaire de professeur des écoles de l'académie de Créteil. "On est obligé d'attendre le 24 août pour avoir notre affectation" explique-t-elle. Elle a donc dû trouver un appartement en seulement une semaine, après avoir appris qu'elle héritait des CE1 de l'école Paul Langevin, à mi-temps et en binôme avec un collègue.

Audrey, qui arrive de Normandie, n'a eu qu'une semaine pour trouver son appartement

La jeune femme, originaire de Falaise dans le Calvados en Normandie, aurait préféré rester dans sa région. Mais elle n'a pas réussi le concours à Caen alors elle a passé ce "concours supplémentaire" qui se déroule pour la deuxième année dans l'académie de Créteil, pour attirer des professeurs là où les besoins sont importants. "C'était plus difficile de réussir les écrits à Caen", confie la jeune femme de 24 ans. Même si la Seine Saint Denis est un département "réputé difficile" selon elle, "cela peut être une bonne expérience pour me forger un caractère" estime-t-elle.

Rémi Brancato a rencontré Audrey, à la veille de sa rentrée.

40 nouveaux postes de maîres formateurs cette rentrée pour les professeurs des écoles stagiaires

Comme elle, 750 nouveaux professeurs stagiaires lauréats du concours supplémentaire ont été recrutés cette rentrée dans l'académie qui regroupe aussi le Val-de-Marne et la Seine-et-Marne, dont 521 qui enseigneront en Seine-Saint-Denis. Une satisfaction pour Rachel Schneider secrétaire départementale du syndicat Snuipp FSU 93, qui note toutefois "un manque d'encadrement", assuré par des maîtres formateurs qu'elle juge trop peu nombreux. "L'an dernier, malheureusement, un formateur du 1er degré suivait 15 stagiaires en Seine-Saint-Denis alors que dans les départements d'à côté un formateur suivait 6 ou 7 stagiaires" avance-t-elle.

Un chiffre contesté par la direction académique. Laurent Noé, le directeur académique adjoint en Seine-Saint-Denis estime pour sa part qu'on a pu atteindre "10 ou 11" stagiaires par encadrant mais que la situation s’arrange : sur les 503 postes créés dans le département pour cette rentrée, 40 seront des postes de maîtres formateurs pour suivre justement ces professeurs stagiaires (et pas seulement les lauréats du concours supplémentaire). Résultat : chaque formateur aura à sa charge "entre 5 et 8 stagiaires pour faire du tutorat efficace" assure-t-il.

Partager sur :