Infos

Rentrée étudiante : quelles sont les villes les plus chères ?

Par François Madeuf, France Bleu lundi 15 août 2016 à 16:38

L'université de Bordeaux, où le coût de la vie étudiante a le plus augmenté cette année.
L'université de Bordeaux, où le coût de la vie étudiante a le plus augmenté cette année. © AFP - Eric Bouloumie

Le coût de la vie a augmenté d'1,23% en un an, d'après une étude publiée dimanche par l'Unef, principal syndicat étudiant. Une hausse liée en majorité aux prix des transports et des loyers.

La facture des étudiants continue de s'alourdir en 2016 : +1,23% de hausse du coût de la vie cette année. Un chiffre qui prend principalement en compte les loyers et le coût des transports.

Bordeaux, la ville où les loyers augmentent le plus

La dépense la plus lourde : le loyer, avec des hausses dans 15 villes universitaires françaises. A Paris mais aussi en province, comme à Bordeaux, le plus mauvais élève. Les étudiants girondins doivent débourser en moyenne 490€ par mois en 2016 contre 468€ l'année dernière, soit une hausse de 4,7%. Suivent Le Mans (+3,45%), Orléans (+2,39%) ou encore Caen (+2,38%).

La carte des loyers étudiants dans les principales villes étudiantes - Aucun(e)
La carte des loyers étudiants dans les principales villes étudiantes

Paris reste la plus chère pour les transports

Autre source d'inquiétude pour les comptes en banques des étudiants, le prix des transports a lui aussi augmenté. Et là encore, Bordeaux est en tête. Les tarifs étudiants des transports bordelais sont en hausse de plus de 7,4%, devant Lyon, Paris, Nice et Nantes. A noter que la capitale reste la ville la plus chère pour les étudiants en terme de transports avec un tarif jeune de 341,90€ par an.

Paris reste la ville la plus chère en terme de transports - Aucun(e)
Paris reste la ville la plus chère en terme de transports

L'Unef, à l'origine de ces chiffres, dénonce "une augmentation des inégalités sociales et de la précarité déjà existante pour les étudiants". D'après le syndicat, plus de la moitié d'entre eux doit cumuler job et études, et 12% des étudiants financent leur cursus avec un prêt.

Plus de 500 millions d'euros ont été mobilisés en faveur de la vie étudiante depuis 2012" - Le ministère de l'éducation nationale

Le gouvernement a répondu aux inquiétudes de l'Unef : "20.722 nouveaux logements sociaux étudiants ont été construits entre 2013 et 2015, et 40.000 logements de plus auront vu le jour en 2017" rappelle le ministère de l'éducation nationale. D'autres mesures ont également été prises cette année : réforme des bourses, prime d'activité pour les étudiants salariés, gel des droits d'inscription...

Depuis 2012, le gouvernement a investi plus de 500 millions d'euros en faveur de la vie étudiante. "C'est 40% de plus que le quinquennat précédent", précise le ministère.

Partager sur :