Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Rentrée : les syndicats de parents et d'enseignants dénoncent une impréparation totale

-
Par , France Bleu Paris, France Bleu

A une semaine de la rentrée, les syndicats d'enseignants et de parents en Ile-de-France dénoncent l'impréparation et le flou qui l'entoure. Ils demandent un protocole précis pour éviter la propagation du coronavirus.

A l'école, le masque sera obligatoire pour les enfants de plus de 11 ans.
A l'école, le masque sera obligatoire pour les enfants de plus de 11 ans. © Maxppp - Luc Nobout

Une impréparation totale. Un flou artistique inquiétant. Alors que la rentrée se rapproche dangereusement, le ministre de l'Education Jean-Michel Blanquer consulte cette semaine les organisations syndicales, avant des annonces ce mercredi. Trop tard, selon les syndicats enseignants et de parents d'Ile-de-France. 

"Il ne s'est rien passé pendant l'été, dénonce Elisabeth Kutas, la secrétaire départementale du Snuipp FSU 75, syndicat des enseignants du 1er degré à Paris. Pour l'instant, les seules informations qu'on a, c'est ce protocole national qui a été allégé et qui a été publié pendant l'été. Sauf qu'entre temps, le virus a continué à se propager et Paris est placée en zone de circulation intense du virus. Donc, nous sommes très inquiets. Ce protocole, on pense qu'il ne protégera pas assez les élèves, les enseignants et leurs familles".

Il aurait fallu continuer à travailler à la préparation de la rentrée dès la fin de l'année scolaire.

"On sait qu'on aura des masques a priori pour les enseignants, deux par jour. Pour les élèves, on ne sait rien. On a demandé un cadre très précis, qu'on sache exactement quoi faire si un élève présente des symptômes, à qui il faut s'adresser, comment on fait, au bout de combien de temps...", poursuit-elle. Le syndicat demande à pouvoir, en fonction de l'épidémie, si besoin, reporter la rentrée pour la préparer au mieux.

Des inquiétudes, voire une colère, partagées par Abdelkrim Mesbahi, le président de la FCPE, syndicat des parents d'élèves, dans les Hauts-de-Seine : "Quand on a eu la directrice académique la semaine dernière, elle nous a dit qu'elle n'avait pas encore pris contact avec le conseil départemental et le conseil régional. On marche sur la tête ! s'énerve-t-il. Il aurait fallu continuer à travailler à la préparation de la rentrée dès la fin de l'année scolaire, pour trouver des moyens de faire rentrer les élèves de façon échelonnées ou par petits groupes." Il craint que certains parents inquiets ne renvoient pas leurs enfants à l'école. Il dénonce aussi la fermeture d'une dizaine de classes dans les Hauts-de-Seine, qui auraient bien servi à la distanciation sociale. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess