Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Éducation

Rentrée scolaire : 200 classes de CP à "dédoubler" en Seine-Saint-Denis

lundi 4 septembre 2017 à 12:45 Par Rémi Brancato, France Bleu Paris

En Seine-Saint-Denis, département particulièrement concerné par les réseaus d'éducation prioritaire, environ 200 classes de CP en REP+ doivent être dédoublées cette rentrée. 44% d'entre elles n'ont pas pu obtenir deux salles. Reportage à Saint-Denis.

Rentrée scolaire à l'école Gutenberg de Saint-Denis, ce lundi 4 septembre
Rentrée scolaire à l'école Gutenberg de Saint-Denis, ce lundi 4 septembre © Radio France - Rémi Brancato

Saint-Denis, France

Quatre mois après le changement de gouvernement, l'une des réformes symbolique du nouveau ministre de l'Education Jean Michel Blanquer s'applique : dédoubler les classes de CP dans les écoles des zones d'éducation prioritaire classées REP +, qui concentrent donc le plus de difficulté. 2500 classes sont concernées au niveau national et environ 200 rien que pour le département de Seine-Saint-Denis.

33 classes concernées par le dédoublement à Saint-Denis

A Saint-Denis, ville particulièrement concernée, 33 classes devaient être dédoublées cette rentrée. "Nous avons été capables dans 19 cas d'utiliser des locaux existants, et dans les autres, ce sera de la co-intervention : il y aura deux enseignants dans la même classe avec 24 enfants" expliquait ce lundi matin en direct sur France Bleu Paris, David Proult, adjoint au maire de Saint-Denis en charge de l'enseignement primaire, pour qui la réforme s'est faite dans la "précipitation" avec des "consignes arrivées mi juin".

David Proult, au micro de Rémi Brancato sur France Bleu Paris ce lundi 4 septembre à 8h

Du côté des parents de CP qui ne seront que 12, en revanche, c'est une satisfaction. A l'école Gutenberg de Saint-Denis, au lieu de deux classes de CP de 21 élèves, il y en a 3 cette année qui comptent chacune 12 enfants. "La maitresse aura plus le temps d'être derriere chaque élève, ce que mon autre fils n'a aps eu" estime Samira. "Ils iront en CE1 en sachant lire alors que des fois ce n'est pas le cas" estime de son côté Aicha.

Les élèves de CP de l'école Gutenberg de Saint-Denis vont profiter de ces classes à effectif réduit

Davantage de temps pour chaque enfant

"C'est une moitié de classe, donc forcément deux fois plus de temps pour chaque enfant" se réjouit Lucile Lowe, "si je fais des petits groupes, et que je n'ai que 6 élèves en face de moi, cela me laisse plus de temps de parole pour chaque enfant pour développer la parole orale".

"Je vais pouvoir faire de plus petits groupes encore" se réjouit Lucile Lowe, enseignante en CP à l'école Gutenberg

Mais au niveau départemental, les classes de 12 n'ont pas pu s'appliquer physiquement partout, faute de salles. 56% des classes de CP ont pu être physiquement dédoublées, pour les 44% restant il y aura deux enseignants face à une classe à effectif classique. "On ne dévoie pas la mesure" estime la rectrice de l'académie de Créteil, Béatrice Gille qui défend que "12 élèves seront bien face à un maître". "S'il suffisait de mettre un maître devant 12 élèves pour qu'ils réussissent, cela se saurait" ajoute Christian Wassenberg, directeur académique de Seine-Saint-Denis qui insiste donc sur la "formation" des enseignants dédiés à ce dispositif.

"Il est logique que les communes puissent être confrontées à des difficultés liées aux locaux" Christian Wassenberg, directeur académique de Seine-Saint-Denis

Une réforme étendue l'an prochain

L'an prochain, la réforme doit s'étendre aux CE1 et aux CP non seulement des REP+ mais de toute les zones REP. A Saint-Denis, c'est l'intégralité des 71 écoles de la ville qui est concerné. "L'ensemble des CP, l'ensemble des CE1 sont concernés, c'est quelque chose d'une très grande ampleur et pour laquelle nous ne savons pas aujourd'hui comment nous pourront faire" s'inquiète déjà David Proult.

En Seine-Saint-Denis, environ 200 classes de CP étaient concernées par la réforme du CP à 12 cette rentrée