Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Éducation

Rentrée scolaire 2018/19 : Paris perd 3.000 écoliers

jeudi 30 août 2018 à 17:06 Par Martine Bréson, France Bleu Paris

Une baisse de 3.000 enfants dans les maternelles et en élémentaire dans l'académie de Paris est prévue à la rentrée 2018/19. Si l'on excepte les académies rurales, Paris est la seule à perdre des écoliers, indique ce jeudi Gilles Pécout, recteur de Paris et de la région académique d'Ile-de-France.

Enfants en baisse en maternelle à Paris
Enfants en baisse en maternelle à Paris © Maxppp - Philippe NEU

Paris, Île-de-France, France

Les petits Parisiens sont de moins en moins nombreux dans les écoles maternelles et élémentaires publiques de la capitale. C'est la seule académie avec les académies rurales qui perd des enfants. Il reste 124.300 écoliers à Paris.

La baisse à Paris pour cette rentrée scolaire 2018/19 sera de -3.000 écoliers. L'hémorragie a commencé en 2010. En 2020, il pourrait y avoir 19.000 écoliers en moins à Paris. 

Cette dépression démographique s'explique, indique Gilles Pécout, recteur de Paris et de la région académique d'Ile-de-France. A l'arrivée de leur premier ou de leur deuxième enfant, les jeunes couples quittent Paris. Ils cherchent à se loger moins cher et se tourne vers la banlieue. Il faut aussi prendre en compte le vieillissement de la population dans le parc des logements sociaux. Les enfants ont grandi et ils sont partis.

Fermeture et ouverture d'école

Dans le 3e arrondissement de Paris, une école restera fermée pour cette rentrée. C'est dans le centre et un peu à l'Est que le nombre d'enfants diminue le plus. 

Une autre école a ouvert dans le nouveau quartier du Palais de justice, dans le nord de la ville. Les effectifs sont toutefois en hausse dans les 12e, 13e et 15e arrondissements (sud-est et sud-ouest).

Le secondaire n'est pas encore touché mais, selon le recteur, ce phénomène devrait se répercuter d'ici deux à trois ans, au collège.

Le dédoublement des classes

Cette baisse des écoliers facilite la réforme des classes dédoublées en primaire. Paris n'a pas de grosses difficultés pour trouver des locaux pour les élèves.

Pour cette rentrée 2018/19, Paris va dédoubler toutes ses classes de CP en réseaux d'éducation prioritaire , tous ses CE1 en réseaux d'éducation prioritaire renforcée qui s'ajouteront aux 53 classes de CP REP+ dédoublés en 2018. 

"Un saut quantitatif spectaculaire", estime Gilles Pécout, puisque Paris passera ainsi à 440 classes dédoublées. Près de 90% d'entre elles sont effectivement dédoublées avec deux salles de classe et une douzaine d'élèves par salle, les 10% restant accueilleront deux maîtres pour une classe entière (plus de 20 écoliers).