Éducation

Fournitures scolaires : l'achat groupé, une solution qui permet de gagner du temps et de l'argent

Par Laurine Benjebria, France Bleu jeudi 18 août 2016 à 3:00

Chaque année, la course aux fournitures scolaires est un vrai casse-tête pour les parents d'élèves - Illustration
Chaque année, la course aux fournitures scolaires est un vrai casse-tête pour les parents d'élèves - Illustration © AFP - Frederick Florin

Chaque année, la rentrée scolaire représente un budget conséquent pour les parents d'élèves. Certains se laissent donc tenter par les achats groupés, qui leur permettent d'éviter les longues files dans les magasins. Quand jouer collectif est un gain de temps et d'argent.

Stylos, feuilles, cahiers, agenda, cartable, pochettes plastiques, gommes, colles, effaceurs, classeurs... La liste des fournitures est longue et les parents s'emmêlent parfois les pinceaux entre les crayons HB, 3B et 2H. Pour certains, la course aux fournitures n'aura pas lieu. Plus pratique, plus rapide et moins cher : l'achat groupé a le vent en poupe. Une solution qui a de multiples avantages.

Des packs par niveau

C'est le bon plan pour  faire gagner du temps et de l'argent. Organisé par plusieurs associations de parents d'élèves un peu partout en France, l'achat groupé évite aux parents le stress des grandes surfaces et réduit l'addition. Une initiative d'ailleurs saluée par la ministre de l'Education nationale, Najat Vallaud-Belkacem. Les associations sont parties du même constat : trouver toutes les bonnes fournitures scolaires et à un prix raisonnable est un parcours du combattant pour les parents.

Patrick Marets de l'APEESEE revient sur les difficultés rencontrées par les parents pour acheter les fournitures scolaires

A Ensisheim dans le Haut-Rhin, l'achat groupé est devenu traditionnel depuis 2004. L'association des parents d'élèves (APEESEE) propose des packs de fournitures par niveau pour les écoles élémentaires, primaires et des collèges. Ils doivent simplement choisir le pack à la fin du mois de juin avant de chercher les fournitures le dernier samedi des vacances. Une pratique qui a été simplifiée au cours des années : depuis 2014, les parents peuvent pré-commander les fournitures sur internet. Et lorsque le paiement se fait par chèque, l'association ne l'encaisse qu'une fois l'allocation de rentrée scolaire reçue.

Patrick Marets explique les packs de fournitures proposés par l'APEESEE

Une offre qui est également proposée dans le Puy-de-Dôme. Dans la commune de Gerzat, cela fait deux ans que L'Assolidaire organise des achats groupés pour les enfants de l’école élémentaire Simone Godard. A l'origine de ce projet, la présidente de l'association Sylvia Pardon. Ses trois enfants sont encore scolarisés : les heures d'attente en supermarchés et les fournitures à déchiffrer, elle a donné. Alors en 2014, elle prend contact avec un grossiste de la même commune qui lui propose une réduction de 25% sur les fournitures demandées. Les parents en ont pour moins de 30 euros pour la liste de CP et de 50 euros pour la liste CM1/CM2.

Sylvia Pardon de L'Assolidaire organise les achats groupés depuis 2014

Un système qui fait gagner du temps... et de l'argent

Avoir le bon matériel scolaire sans mettre un pied dans un supermarché séduit de nombreux parents : à Ensisheim, ce sont plus de 1.000 enfants qui disposent à chaque rentrée des mêmes fournitures. Dans un seul établissement primaire de la commune de Gerzat,"près de vingt-cinq familles ont souhaité bénéficier de l'action", se félicite Sylvia Pardon.

Mère de deux enfants, dont une fille au collège, Sandra Dupuis est une adepte de l'achat groupé. Depuis maintenant trois ans, cette infirmière de Lens achète les fournitures pour sa fille collégienne pour 90 euros. Elle a juste à s'inscrire sur le site internet du fournisseur en fournissant le code fourni par l'établissement. Elle  y précise le niveau de classe de son enfant, ses langues vivantes choisies... Et trois ou quatre jours avant la rentrée, en même temps que les livres scolaires, elle va chercher les fournitures à l'école.

Sandra Dupuis participe aux achats groupés depuis trois ans

Une uniformisation qui réduit les disparités

Président de l'association d'Ensisheim, Patrick Marets se félicite d'avoir pu également normaliser les listes des établissements selon les niveaux. Tous les élèves entrant au CP ou en 6e ont donc tous les mêmes fournitures, quel que soit leur enseignant.  Cette normalisation est appréciée des parents d'élèves qui y voient aussi une réduction des disparités. Seul petit plaisir autorisé aux élèves : le choix du cartable, de l'agenda et du stylo plume, laissé libre la plupart du temps.

L'APEESE a été soutenue par les directeurs d'établissements qui ont largement relayé l'information auprès des familles. Si elle a pu mener à bien ces projets, aujourd'hui l'APEESE rencontre une difficulté de taille : motiver des parents pour prendre la suite de ceux qui n'ont plus d'enfants scolarisés.

LIRE AUSSI :

Partager sur :