Éducation

Rentrée scolaire : à Belfort on ne se déplace même plus dans les rayons

Par Hugo Flotat-Talon, France Bleu Belfort-Montbéliard mardi 9 août 2016 à 6:56

Dans ce magasin belfortain, deux préparatrices s'occupent de faire les courses à la place des clients.
Dans ce magasin belfortain, deux préparatrices s'occupent de faire les courses à la place des clients. © Radio France - Hugo Flotat-Talon

Alors que plus de la moitié des parents et des élèves font leurs courses de rentrée au mois d'août, la tendance à acheter sur internet ou à faire préparer sa commande directement par des employés dans les magasins est à la hausse.

Taille, taille des carreaux, nombre de pages ... Debout sur un escabeau, Manon s'organise pour gagner du temps dans la recherche des cahiers. La préparation de la rentrée scolaire 2016 bat son plein. Embauchée pour le mois d'août, la jeune fille doit notamment préparer des commandes pour les clients. "En fait les gens nous laissent leurs listes de rentrée et on s'occupe de tout", explique Sandrine Allemand, vendeuse chez Bureau Vallée à Belfort. Trois gammes de prix sont proposées aux clients à chaque fois. "L'an dernier nous avions fait quelques commandes seulement, mais là on a déjà dépassé la centaine", raconte Sandrine Allemand.

Il faut environ vingt minutes à chaque fois aux employés pour préparer une liste complète. "Il y a juste les trousses, sacs, agendas et stylosplumes qu'on laisse choisir aux clients directement, ce sont des choses trop personnelles", sourit cette employée. Elle et ses collègues ne sont jamais à l'abri de quelques surprises. "L'autre jour, j'avais une liste où on me demandait un cahier violet, en 48 pages ! Je n'étais même pas sûr de trouver ça chez un fournisseur ! Mais si, j'ai trouvé, on était sauvé", se marre la préparatrice.

Préparation de listes scolaires à la place des parents à Belfort - Reportage

Internet gagne du terrain

Si les commandes préparées gagnent du terrain, il est aussi possible d'acheter sur internet et de récupérer ensuite ses achats en magasin. C'est le système du drive, que toutes les enseignes développent. "On a fait des comparatifs et ce n'est pas forcément plus cher", estime Patrick Chrétien, le président de la fédération nationale Familles de France. "Et puis le référencement est mieux fait qu'auparavant, on peut être certain de ce qu'on achète, tout est bien décrit maintenant sur de nombreux sites."

"C'est quasiment le même prix sur Internet et en magasin" - Patrick Chrétien

Pour dépenser moins lors de vos achats scolaires, France Bleu vous donne aussi quelques conseils !

Partager sur :