Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Éducation

Rentrée scolaire en Alsace: l'exemple des CP dédoublés à l'école Wagner de Mulhouse

lundi 4 septembre 2017 à 8:30 Par Aurélie Locquet et Patrick Genthon, France Bleu Alsace et France Bleu Elsass

C'est l'une des nouveautés de cette rentrée scolaire en France. Dans les écoles classées en REP+, dans les quartiers les plus défavorisés, les classes de CP sont dédoublées. Il a fallu s'organiser très vite. Exemple à l'école Wagner de Mulhouse.

La cour de l'école Wagner à Mulhouse en ce jour de rentrée.
La cour de l'école Wagner à Mulhouse en ce jour de rentrée. © Radio France - Patrick Genthon

Mulhouse, France

L'objectif est de mettre fin aux classes surchargées dans les quartiers défavorisés en CP: pour cette rentrée, les classes sont dédoublées en REP+. Une mesure qui concerne 150 classes environ en Alsace, à Strasbourg, Mulhouse et Colmar. Les écoles ont donc dû s'organiser en conséquence.

En cette rentrée 2017/2018, l’école Wagner à Mulhouse compte au total 17 classes et 410 élèves. Elle passe de deux à trois classes de CP. Et ce n'est pas sans poser des problèmes d'organisation.

Pas assez de salles de classes pour les trois CP

Pour l'instant, impossible de mettre trois classes à la disposition des CP. Chaque jour il y aura donc un groupe de 13 élèves avec une enseignante et le reste soit 26 élèves avec deux enseignantes. Ces groupes ne sont pas figés. Pour les apprentissages fondamentaux les groupes se relaieront par 13 devant une seule maîtresse. D’ici la Toussaint, un nouveau bâtiment sera installé pour que chaque groupe ait sa propre salle de classe.

Un dispositif qui semble bien accueilli par le personnel enseignant dans cette école Wagner. Des évaluations sont prévues rapidement au niveau du ministère pour tirer le enseignements de ce dispositif encore jamais vu, à cette échelle, en zone d’éducation prioritaire renforcée.

Lire aussi: Ecole: L'académie de Strasbourg prépare sa rentrée