Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Éducation

Rentrée scolaire en Gironde : les classes de CP dédoublées dans les 8 écoles de Lormont

vendredi 1 septembre 2017 à 16:32 Par Pierre-Marie Gros, France Bleu Gironde

Une soixantaine d'écoles de Gironde vont bénéficier du dédoublement des classes de Cours Préparatoire, dont les huit écoles de Lormont, classées en REP + (Réseau d'Education Prioritaire). Les enseignants espèrent que ce sera un vrai plus pour ces élèves de milieu défavorisé.

L'école Marcel Pagnol, à Lormont
L'école Marcel Pagnol, à Lormont © Radio France - Pierre-Marie Gros

Lormont, France

C'est la grande nouveauté de la rentrée scolaire dans les écoles primaires : le dédoublement des classes de CP - Cours Préparatoires - dans les écoles classées en REP, en Réseau d'Education Prioritaire. C'était l"une des promesses d'Emmanuel Macron lors de la campagne de l'élection présidentielle, avec pour objectif affiché de renforcer l'apprentissage de la lecture, de l'écriture et du calcul.

Ces classes de CP seront dédoublées dans une soixantaine d'écoles de Gironde. C'est le cas par exemple dans les 8 écoles élémentaires de Lormont, classées en REP +, dont l'école Marcel Pagnol, située quartier des Lauriers.

Les deux enseignantes de CP, qui étaient déjà en poste toutes les deux l'an dernier dans l'établissement, ont préparé ensemble ce changement bien avant cette rentrée. Elles auront chacune 12 élèves.

On pourra accorder plus de temps aux élèves en difficulté, dégager des moments pour chacun. On pourra être au plus près de leurs apprentissages, et être plus disponible. — Emilie Ithier et Sara Ruiz, les deux enseignantes de CP de l'école

La salle de classe est presque prête ...  - Radio France
La salle de classe est presque prête ... © Radio France - Pierre-Marie Gros

Les deux maîtresses disposeront également chacune de leur salle de classe (ce qui ne sera pas le cas partout ailleurs dans l'Académie), les locaux s'y prêtent .

"C'est un moyen de tenter des choses"

A douze dans une grande salle, on peut facilement créer des petits coins pour des expérimentations qu'on ne peut pas faire à 25 élèves. Ici, pour beaucoup d'élèves, le français n'est pas la langue maternelle. C'est donc bien que l'on bénéficie du dispositif, mais d'autres écoles auraient eu besoin de cette prise en charge plus personnalisée.

Ces enseignantes savent qu''elles disposent ainsi avec ce dispositif de meilleures conditions pour lutter contre le décrochage scolaire.

Quand on compare avec d'autres collègues, évidemment, nous sommes privilégiés. Mais le fait d'être à douze élève ne va pas tout résoudre. On a en tout cas les moyens de tenter des choses.

Des formations spécifiques sont organisées tout au long de l'année scolaire pour ces professeurs d'école classés en REP et en REP+ .

"On pourra faire un meilleur suivi des élèves"