Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Éducation

Rentrée scolaire en Isère : le malaise persistant des professeurs "stylos rouges"

-
Par , France Bleu Isère

A l'occasion de la rentrée scolaire, les professeurs membres du mouvement des "stylos rouges" en Isère rappellent qu'ils n'ont toujours pas le moral.

Assemblée Générale des Stylos Rouges à Créteil en janvier (image d'illustration).
Assemblée Générale des Stylos Rouges à Créteil en janvier (image d'illustration). © Radio France - Alexis Morel

Isère, France

Ce lundi marque la rentrée scolaire mais aussi la reprise de la mobilisation des professeurs "stylos rouges". Effectifs, salaires, reconnaissance... malgré les nouveautés et les moyens présentés par le ministère de l'Éducation Nationale, eux estiment que les conditions de travail des profs ne s'améliorent pas sensiblement. 

Véroniquie Wilquin, professeure des écoles dans le Nord Isère, n'a plus le moral : « il y a quelques années quand je rencontrais des jeunes qui me disaient "je veux être prof ou je veux être professeur des écoles" je leur disais "ouais t'as raison c'est un super métier, c'est l'un des plus beaux métiers du monde !" Maintenant je leur fais "ah oui ? t'es sûr ?" ».

Pour cette "stylo rouge", le problème vient "des salaires, car maintenant il faut avoir un bac + 5, les salaires sont bloqués depuis plus de 10 ans, des conditions de travail, de la considération qu'on a. Ça c'est vraiment l'aspect visible du malaise qui couvait ou qui pouvait être caché avant." 

Véroniquie Wilquin, professeure des écoles

Fabienne Blaise la rectrice de Grenoble reconnait "qu'on peut toujours mieux faire en terme d'écoute". Elle indique que le rectorat travaille "de plus en plus en proximité avec des conseillers qui sont là pour les accompagner"

Des postes de conseillers de proximité vont être crées en Isère et en Ardèche au mois d'octobre. Les professeurs en difficulté pourront prendre rendez vous, de manière anonyme, via une application.

Choix de la station

France Bleu