Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Éducation

Rentrée scolaire : Avignon reste sur la semaine de quatre jours et demi

vendredi 1 septembre 2017 à 10:54 Par Anne Domece, France Bleu Vaucluse

Alors que la grosse majorité des communes du Vaucluse a choisi de revenir à la semaine de quatre jours à l'école, la ville d'Avignon préfère poursuivre l'expérience des cinq demi-journées de classe, agrémentées d'activités périscolaires. "Ce rythme, c'est une chance pour l'enfant", assure la maire.

Le maire Cécile Helle, et l'adjointe à la jeunesse et à l'école Laurence Abel-Rodet
Le maire Cécile Helle, et l'adjointe à la jeunesse et à l'école Laurence Abel-Rodet © Radio France - Philippe Paupert

Avignon, France

Sur les 151 communes que compte le Vaucluse, 97 ont décidé de revenir, cette année, à la semaine de quatre jours à l'école.

Beaucoup d'entre elles avancent l'argument financier pour expliquer ce choix : les activités périscolaires, qui complètent le temps de classe, coûtent cher, même si l'État met la main à la poche.

Et les mairies ont parfois du mal à trouver des animateurs spécialisés pour les superviser.

"Une chance"

La ville d'Avignon a décidé de maintenir les cinq demi-journées de classe. Pour la maire Cécile Helle, les activités périscolaires représentent une vraie chance pour les enfants.

"Ces activités périscolaires représentent un pari pour éveiller les enfants d'Avignon, et pour en faire des citoyens attentifs et amoureux de la culture." (Cécile Helle)

Cécile Helle, maire d'Avignon

Les activités périscolaires coûtent à la ville d'Avignon 1,8 millions d'euros par an. L'État et la Caisse d'allocations familiales (CAF) contribuent à hauteur d'un million d'euros.