Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Éducation

Interdiction des portables, dictées quotidiennes, stages en milieu professionnel : ce qui change en cette rentrée 2018

vendredi 31 août 2018 à 4:35 - Mis à jour le dimanche 2 septembre 2018 à 17:50 Par Viviane Le Guen, France Bleu

De l'interdiction des téléphones portables à la refonte des programmes scolaires, plusieurs mesures entrent en vigueur dans nos écoles, collèges et lycées en cette rentrée 2018. Francebleu.fr fait le point.

Le dédoublement des classes doit s'étendre aux CE1 des REP+ et aux CP des quartiers défavorisés (REP) en cette rentrée 2018.
Le dédoublement des classes doit s'étendre aux CE1 des REP+ et aux CP des quartiers défavorisés (REP) en cette rentrée 2018. © Maxppp - Guillaume Bonnefont

Plus de 12 millions d'élèves reprennent le chemin de l'école ce lundi. Francebleu.fr fait le point sur les réformes et les changements qui les attendent en cette rentrée 2018.

Les nouveautés à l'école élémentaire

Le dédoublement des classes de CP et CE1 se poursuit

Globalement plébiscité par les enseignants et syndicats, qui regrettent toutefois une mise en oeuvre au détriment d'autres classes et écoles, le dédoublement des classes de CP, instauré dans 3.700 classes des quartiers très défavorisés (REP+) à la rentrée 2017, va être étendu aux CE1 des REP+ et aux CP des quartiers défavorisés (REP) cette année. Dans ces classes, les effectifs sont réduits à une douzaine d'élèves.

Les téléphones portables interdits dans les établissements scolaires

Les téléphones portables sont désormais interdits dans les écoles, collèges, voire certains lycées. Promesse de campagne d'Emmanuel Macron, la mesure est vivement critiquée par l'opposition qui a dénoncé "une opération de communication" et une "loi de circonstance" qui "ne va rien changer". Les portables sont en effet interdits "durant toute activité d'enseignement et dans les lieux prévus par le règlement intérieur" depuis la loi du 12 juillet 2010. Mais d'après Jean-Michel Blanquer, l'interdiction existante n'était pas effective partout et manquait d'un socle juridique solide.

Le texte interdit l'usage de tout objet connecté (portable, tablette, montre...) dans les écoles et collèges. Il y aura des exceptions "pour des usages pédagogiques" - jusqu'alors prohibés -, laissés à l'appréciation de chaque établissement dans son règlement intérieur, ou pour les enfants handicapés. Les activités liées à l'enseignement mais à l'extérieur, comme le sport, seront aussi concernées. Les lycées auront la possibilité - mais pas l'obligation - d'inscrire l'interdiction, totale ou partielle, du portable et autres objets connectés dans leur règlement intérieur.  

Plan "mercredi"

Autre nouveauté de cette rentrée 2018, le "Plan mercredi". Alors que 85% des écoles seront à la semaine de 4 jours à la rentrée, le gouvernement veut éviter que les enfants se retrouvent désœuvrés chez eux le mercredi. L'idée est de fédérer les acteurs locaux (élus et associations sportives et culturelles) pour proposer des activités aux enfants scolarisés de la maternelle au CM2. Ce plan n'est pas obligatoire mais peut être adopté par les communes qui le souhaitent sous réserve qu'elles respectent une charte de qualité.

Dictées quotidiennes et 15 minutes de calcul mental par jour 

Dans quatre circulaires publiées au Bulletin officiel en avril dernier, le ministère préconisait un retour aux fondamentaux à l'école élémentaire pour "améliorer la réussite des élèves" : une dictée quotidienne, 15 minutes de calcul mental par jour et le retour des leçons de grammaire dans toutes les classes. Des préconisations reprises par le Conseil supérieur des programmes (CSP) qui a validé le retour de l'apprentissage du passé simple à toutes les personnes (et non plus seulement aux troisièmes du singulier et du pluriel) et le retour du COD et du COI remplacés, l'année passée, par le controversé "prédicat". L'étude de cinq à dix livres par an est également recommandée.

En outre, les élèves de CP passeront des tests de français (deux séances de 20 min) et de mathématiques (une séance de 20 min) dans la deuxième moitié de septembre puis en février. Les résultats seront communiqués aux parents. Même dispositif pour tous les élèves de CE1, mais avec des tests seulement en septembre.
 

  - Visactu
© Visactu

Marseillaise en CE2

La Marseillaise, qui était jusque là apprise en CM1, parallèlement aux leçons d'histoire sur la Révolution, devra désormais être connue en CE2. Les élèves devront apprendre le premier couplet de La Marseillaise dès le CE1. Cela s'inscrit dans le cadre du programme de l'enseignement moral et civique.

Handicap

Les élèves en situation de handicap vont bénéficier de 10.900 accompagnants supplémentaires. Le but est de compenser la baisse du nombre d'emplois aidés dans ce secteur, qui vont passer de 50.000 à environ 30.000. Le ministère a prévu "3.000 équivalents temps plein supplémentaires" pour accompagner au quotidien les élèves handicapés dans leur scolarité. 

Les changements dans le Secondaire

Les réformes du bac général et de la voie professionnelle sont prévues pour 2021 mais le ministère prévoit toutefois quelques changements dans le secondaire dès cette année, notamment pour les élèves de Seconde, qui seront les premiers à passer l'examen sous sa nouvelle forme.

Test de positionnement en seconde

En classe de Seconde les élèves passeront "un test de positionnement", l'équivalent d'un bilan des acquis. Cette évaluation concernera les élèves des Secondes générale, technologique et professionnelle.

Les tests (l'un de français, l'autre de mathématiques) se dérouleront sur tablettes. Les lycéens auront 50 minutes pour effectuer chacun des deux tests qui aura lieu fin septembre.

Des stages en milieu professionnel et des heures dédiées à l'orientation

Les collégiens de 4e et 3e ainsi que les lycéens de 1ère et terminale pourront faire un stage en milieu professionnel d'une journée chaque année, pendant le temps scolaire. La mesure est inscrite dans le projet de loi pour "la liberté de choisir son avenir professionnel" définitivement adopté début août.

Les élèves de seconde auront également droit à 54 heures consacrées à leur orientation, afin de les aider à choisir entre la voie générale ou technologique. Les sessions débuteront après les vacances de la Toussaint.