Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Éducation

Rentrée scolaire : Monceaux-sur-Dordogne récupère sa deuxième classe in extremis

lundi 3 septembre 2018 à 11:48 Par Philippe Graziani, France Bleu Limousin

L'ambiance était tendue ce lundi matin de rentrée scolaire à Monceaux-sur-Dordogne en Corrèze. L'inspecteur d'académie venait compter le nombre d'élèves inscrits à l'école. Il avait promis la réouverture de la deuxième classe s'il y avait 28 élèves. Un 28e a été inscrit sur le fil.

La classe unique de Monceaux-sur-Dordogne aurait eu 27 élèves avec 5 niveaux de la grande section au CM2. Une aberration dénonçaient les parents.
La classe unique de Monceaux-sur-Dordogne aurait eu 27 élèves avec 5 niveaux de la grande section au CM2. Une aberration dénonçaient les parents. © Radio France - Philippe Graziani

Monceaux-sur-Dordogne, France

C'est au bout d'un suspense tendu d'une heure que l'inspecteur d'académie a annoncé qu'il n'y avait "aucune raison qu'il n'y ait pas l'ouverture de la deuxième classe". C'était la promesse du directeur de l'académie rappelle l'inspecteur Eric Sauvezie de rouvrir la classe dont la fermeture avait été décidée en février dernier s'il y avait au moins 28 élèves. Le compte y était mais il a fallu attendre un peu.

Des gendarmes en faction

Et le climat de cette attente était somme toute tendu. Il faut dire que les parents d'élèves ont montré  depuis l'annonce de la fermeture en février dernier leur détermination à l'empêcher avec diverses actions d'éclat. Ce lundi matin tous ou presque étaient présents pour accueillir à 9 heures tapantes l'inspecteur d'académie qui venait donc compter les élèves. Sans doute par précaution, une paire de gendarmes étaient également en faction devant l'école. Et c'était mal parti au départ pour que le calme reste puisqu'à 9 heures il n'y avait que 27 élèves, et donc l'inspecteur confirmait la fermeture.

L'inscription de dernière minute

Mais, coup de théâtre, un parent d'élèves annonce qu'un nouvel enfant arrive. En fait depuis tôt le matin les parents essayaient de persuader une famille habitant pour l'instant à Forgès, à 15 kilomètres de là, mais qui cherche un logement pour s'installer à Monceaux-sur-Dordogne d'inscrire leur enfant dès ce lundi à l'école. Ce qu'elle a finalement accepté. L'enfant, le 28e, est arrivé à 10h sous les applaudissements. Il a été inscrit dans la foulée. Et l'inspecteur, visiblement pas mécontent de la tournure des événements, a annoncé comme promis la réouverture de la deuxième classe. Les parents attendent de voir arriver, a priori dès ce mardi matin, le deuxième enseignant avant de crier tout à fait victoire. Le maire Hubert Arrestier résume toutefois le sentiment de tous : "on avait quelques craintes sur la survie de l'école puisqu'à terme c'est la question qui se pose. Donc il faut être content de l'issue de cette matinée."