Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Éducation

Rentrée scolaire : préavis de grève aux lycées agricoles de Laval et de Château-Gontier

lundi 27 août 2018 à 16:49 Par Germain Treille, France Bleu Mayenne

A l'appel de la FSU et de la CGT Agri, un préavis de grève a été déposé pour les deux premières semaines de la rentrée scolaire dans les établissements mayennais d'enseignement agricole.

capture d'écran
capture d'écran

Château-Gontier, France

Les syndicats dénoncent le manque de moyens humains et financiers pour faire fonctionner correctement les établissements. Pour l'instant, le ministère de l'agriculture fait la sourde oreille à leurs revendications. "Sans réponse satisfaisante, ce sera la grève" avertissent les deux organisations syndicales qui s'expliquent sur ce mouvement dans un communiqué mis en ligne sur les réseaux sociaux : "Faute de réponses satisfaisantes du Ministre de l’Agriculture avant l’été, 17 régions sur 18 ont répondu favorablement à l’appel de l’Intersyndicale en déposant un préavis de grève pour la période de la rentrée du 3 au 14 septembre 2018 dans la continuité des actions engagées durant la période des examens en juin et juillet derniers. Faute de retour du ministre et de son administration d’ici la pré-rentrée, c’est dans le cadre d’assemblées générales que les personnels des établissements détermineront, durant la durée du préavis, les modalités d’actions qu’ils mettront en oeuvre pour faire aboutir leurs revendications tant sur les contre-réformes en cours (celle de l’apprentissage en particulier) que sur le plan budgétaire".