Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Réouverture des lycées en Gironde : "Nous sommes persuadés que ce n'est pas un mois bouche-trou"

-
Par , France Bleu Gironde

Après les écoles primaires le 12 mai, c’est au tour des collèges et lycées de rouvrir mardi 2 juin, un mois avant les grandes vacances. Le personnel a été mobilisé pour revoir toute l'organisation interne, comme au lycée des métiers Charles Péguy à Eysines.

Toute l'organisation du lycée des métiers Charles Péguy à Eysines (Gironde) a été revu pour la réouverture le 2 juin lors de la seconde phase du déconfinement.
Toute l'organisation du lycée des métiers Charles Péguy à Eysines (Gironde) a été revu pour la réouverture le 2 juin lors de la seconde phase du déconfinement. © Radio France - Solène de Larquier

Le portail du lycée Charles Péguy a été ouvert en grand à la place du portillon pour fluidifier le passage, au sol des marquages sont présents partout dans le lycée. "Des surveillants seront là tôt le matin pour accueillir et faire entrer chaque élève" précise la conseillère principale d'éducation, Christelle Guichard. Toute l'organisation des cours a été revue, avec des plages horaires élargies, des pauses en décalé,ainsi que des départs décalés. "Ce seront les enseignants qui changeront de classe, les élèves eux resteront toute la journée dans la même salle et on leur demandera de nettoyer leur table à la fin de chaque demi-journée" avance la CPE qui insiste sur la responsabilisation des lycées. 

Toute l'organisation du lycée des métiers Charles Péguy à Eysines (Gironde) a été revu pour la réouverture le 2 juin lors de la seconde phase du déconfinement.
Toute l'organisation du lycée des métiers Charles Péguy à Eysines (Gironde) a été revu pour la réouverture le 2 juin lors de la seconde phase du déconfinement. © Radio France - Solène de Larquier

Environ 150 élèves sur 322 ont annoncé leur présence, la moitié de l'effectif. Le proviseur insiste sur l’intérêt pédagogique de cette reprise, même à un mois des grandes vacances : "Pour moi c'est un impératif. Nous sommes sur une période de cinq semaines. A la différence d'un juin classique, y a une intensité forte. Les élèves ont manqué de pratique qui sont réalisés en ateliers pour les lycées professionnels" explique François Blondy en détaillant : _"_Les ateliers vont s'enchaîner pour six heures par jour. L'objectif, notamment pour les terminales que ce soit au bac ou CAP, c'est qu'ils obtiennent un diplôme quasiment complet et que les entreprises n'aient pas un regard questionnant ensuite."

Le proviseur y voit également un intérêt pour les élèves de seconde et première : "Nous sommes persuadés que ce n'est pas un mois bouche-trou. C'est une pré-rentrée pour septembre. On va tester grandeur nature ce que l'on va projeter à la rentrée. On évite un vide total pour les élèves les plus fragiles". Car les lycées professionnels déplorent chaque année un important taux de décrochage "mais il n'est pas plus important cette année malgré le confinement, on a veillé à garder le lien" affirme Christelle Guichard. 

Les équipes encadrantes du lycée des métiers Charles Péguy à Eysines (Gironde) se sont mobilisées pour  la réouverture le 2 juin.
Les équipes encadrantes du lycée des métiers Charles Péguy à Eysines (Gironde) se sont mobilisées pour la réouverture le 2 juin. © Radio France - Solène de Larquier

Le réfectoire au centre de la réorganisation

Chaque membre du personnel a retrouvé son poste de travail, comme au réfectoire. Enjeu essentiel de cette réouverture car c'est le lieu où il y a le plus de croisements. L'organisation de l'espace et du service a été revu comme nous l'explique le chef de cuisine : "On a fait des marquages au sol pour que les élèves respectent les distanciations. Il est obligatoire de se laver les mains, ensuite il n'y a que le plateau qu'ils peuvent prendre, tout le reste est fait par les agents. C'est une marche en avant qui existait déjà mais que l'on a accentué" détaille Adama Ndiaye. 

Une "marche en avant" a été organisée au réfectoire du lycée des métiers Charles Péguy à Eysines (Gironde).
Une "marche en avant" a été organisée au réfectoire du lycée des métiers Charles Péguy à Eysines (Gironde). © Radio France - Solène de Larquier

Les tables ont été espacées, elles n'accueilleront que deux élèves au lieu de quatre auparavant. Le service a été élargi. Il démarre à 11h15 au lieu de 12h pour absorber le flux. "C'est possible parce qu'on est pas un gros lycée. Dans des établissements qui font 1700 couverts, j'imagine que ça peut être compliqué mais nous c'est faisable" affirme le chef de cuisine. Lorsqu'on lui demande comment il se sent à la veille de la reprise, le chef de cuisine répond avec un grand sourire : "Je n'ai jamais arrêté de travailler. Pendant le confinement je suis venu car il y avait des choses à faire donc pas d'anxiété. Au contraire, on va avoir des bruits, des rires et des odeurs à nouveau donc c'est avec plaisir.

En cuisine, Yoan se dit heureux aussi de reprendre le travail mais se questionne sur le nombre d'élèves : "Moi il me tarde de réattaquer, en cuisine on a l'habitude des règles d'hygiène donc on va respecter tout ça." mais il se questionne sur le nombre d'élèves qui décideront de revenir et l'on sent un peu plus d'anxiété chez Valérie : "On va voir comment ça va se passer, ce sont des adolescents, ce n'est pas évident de gérer tout ça" avoue-t-elle. C'est d'ailleurs pour limiter les effectifs et donc les flux que le lycée Charles Péguy a fait le choix de n’accueillir que deux niveaux par semaine, en commençant avec les secondes et terminales. 

Lavage des mains obligatoire à l'entrée du réfectoire.
Lavage des mains obligatoire à l'entrée du réfectoire. © Radio France - Solène de Larquier
Des marquages au sol sont présents partout dans le lycée.
Des marquages au sol sont présents partout dans le lycée. © Radio France - Solène de Larquier
Choix de la station

À venir dansDanssecondess