Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Repas à un euro : le maire de Mayenne préoccupé par le sort des étudiants de sa ville qui n'y ont pas accès

-
Par , , France Bleu Mayenne

Le maire socialiste de Mayenne, Jean-Pierre Le Scornet, demande à la ministre de l'Enseignement Supérieur, des "mesures d'urgence et compensatoires" pour une centaine d'étudiants de la ville qui n'ont pas accès au dispositif des deux repas par jour à un euro.

repas en restaurant universitaire
repas en restaurant universitaire © Maxppp - Remi WAFFLART

Le maire de Mayenne demande à la ministre de l'Enseignement Supérieur, des "mesures d'urgence et compensatoires" pour une centaine d'étudiants de la ville, "afin de corriger une injustice, de nombreux jeunes restent en extrême souffrance".   

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d’utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

Ils n'ont pas accès au dispositif des deux repas par jour à un euro car ils sont disponibles seulement dans les restaurants qui dépendent du Crous. "Le restaurant universitaire le plus proche est à Laval, à 30 kilomètres, et donc inaccessible sur la pause méridienne" écrit Jean-Pierre Le Scornet dans une lettre ouverte à la ministre Frédérique Vidal.

Malgré leur statut, les étudiants de la ville de Mayenne, qui suivent un cursus en BTS dans un établissement secondaire, doivent payer quatre euros le repas : "Je sais pouvoir compter sur votre diligence pour que les jeunes étudiants de Mayenne ne se sentent pas oubliés et pour que ne s'ajoute pas un déterminisme géographique au déterminisme social" souligne l'élu. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess