Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Reprise de l'école : "Il faut faire tomber le protocole sanitaire"

-
Par , France Bleu Loire Océan

Enseignants et maires sont dans l'attente du nouveau protocole sanitaire qui devra s'appliquer dans les écoles. Avec les règles actuelles, la reprise de tous les enfants à l'école ne pourra pas se faire, préviennent des maires.

Il le protocole sanitaire mis en place début n'est pas assoupli, il sera impossible d'accueillir tous les élèves
Il le protocole sanitaire mis en place début n'est pas assoupli, il sera impossible d'accueillir tous les élèves © Radio France - Solène de Larquier

Malgré la meilleure volonté, si le protocole sanitaire n'est pas assoupli, tous les enfants ne pourront pas retourner à l'école, préviennent ce lundi des maires de l'agglomération nantaise. Dimanche, le président de la République Emmanuel Macron a annoncé le retour de tous les enfants à l'école. Ce lundi, le ministre de l'Education nationale Jean-Michel Blanquer a évoqué un assouplissement du protocole sanitaire dans les écoles, mais pour l'instant, les acteurs de terrain, et notamment les maires, n'ont pas reçu de nouvelles consignes.

"Les préconisations sanitaires doivent tomber"

Alors ils attendent. "Rouvrir l'école la semaine prochaine à l'ensemble des élèves, d'un point de vue éducatif, pédagogique et d'un point de vue social pour les familles, c'est vraiment souhaitable, estime Pascal Pras, le maire de Saint-Jean-de-Boiseau, dans l'agglomération nantaise. A condition que les préconisations sanitaires tombent."

Dans l'école publique de sa commune, "je ne vois pas comment on va pouvoir accueillir les 350 élèves de notre école élémentaire en respectant le protocole sanitaire". Aujourd'hui, un peu moins de la moitié des élèves de Saint-Jean-de-Boiseau sont accueillis à l'école. 

Des enfants sur des tables doubles ?

Aux Sorinières, la maire de la commune, Christelle Scuotto, fait la même analyse, avec un exemple très concret. "Dans nos classes, on a certains enfants qui sont sur des tables doubles. Si on veut respecter le fameux mètre de distance, on ne peut pas mettre deux enfants côte à côte, relève l'élue. Il faut donc qu'on revoit le mobilier dans nos classes."

Avant de partir à la recherche de tables pour les salles de classe de sa commune, Christelle Scuotto attend d'en savoir plus sur le protocole qui sera présenté. 

Prudence après ces annonces

A La Chapelle-sur-Erdre, le maire de la ville, Francis Roussel, accueille ces nouvelles injonctions avec prudence depuis le début du déconfinement. "Entre le discours du président de la République, le discours du ministre et celui de la préfecture ou de l'inspection académique, il y aura peut-être quelques différences. Il faut être prudent après ces annonces. La mise en oeuvre du nouveau protocole sanitaire conditionnera beaucoup de choses lundi", le 22 juin prochain. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess