Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Reprise des cours à distance : "Nos équipes sont prêtes" selon le recteur de l’académie d’Amiens

-
Par , France Bleu Picardie

Les établissements scolaires seront fermés pour trois à quatre semaines. Les cours se feront à distance, comme pendant le premier confinement.

Les établissements scolaires vont rester fermer trois à quatre semaines (illustration)
Les établissements scolaires vont rester fermer trois à quatre semaines (illustration) © Radio France - Vincent Hulin

C'est le grand retour de l’école à la maison : des millions d’élèves basculent ce mardi en enseignement à distance pour stopper les contaminations au coronavirus dans les établissements scolaires. Les écoles vont rester fermées trois semaines. Les collèges et les lycées garderont porte close pendant un mois. Raphaël Muller, le recteur de l’académie d’Amiens, était l’invité de France Bleu Picardie pour évoquer cette reprise des cours en distanciel.

Une meilleure préparation qu'au premier confinement

L’école à distance a été un vrai casse-tête pour certains élèves, parents et professeurs lors du premier confinement. Mais le recteur de l’académie promet que tout devrait mieux se passer cette fois-ci : "On a travaillé : nos équipes sont prêtes. Il y a eu un gros travail de préparation. Tant sur la formation, que sur l’équipement des familles ou des établissements scolaires, en partenariat avec les collectivités. Les professeurs ont été formés à l’enseignement à distance. Plusieurs centaines de séances de formation ont été dispensées. Nous allons aussi _mieux lisser la charge de travail des enfants sur la semaine_. Nous avons également simplifié l’utilisation d’outils pour avoir un canal commun par classe, ce qui permettra aux enfants et aux familles de mieux s’y retrouver." 

Raphaël Muller, le recteur de l'académie d'Amiens
Raphaël Muller, le recteur de l'académie d'Amiens © Radio France - Claudia Calmel

Des classes virtuelles, mais pas seulement

Les cours à distance pourront prendre différentes formes, il ne s'agit pas exclusivement de classes virtuelles, avec des professeurs qui font cours aux élèves derrière leurs ordinateurs. Pour Raphaël Muller, "les solutions peuvent être diverses. Mais l'essentiel est qu'il y ait un lien pédagogique et des apprentissages pour tous les élèves. Il n'y a pas de nombre minimal d'heures de classe virtuelle imposée par semaine. Cela dépend de l'âge des enfants, il faut aussi prendre en compte le fait que certaines familles n'ont pas de connexion internet suffisante ou ont une connexion pour plusieurs enfants. L'idée est donc de _pouvoir s'adapter aux besoins de chacun_. Dans certains cas, les familles pourront même venir chercher du travail sous forme papier à l'établissement scolaire." 

► L’interview complète de Raphaël Muller est à réécouter ici.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess