Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Retrouvez les résultats définitifs du second tour des Municipales, commune par commune

Tous les résultats

Retour au collège pour les élèves du collège Manuel Azaña à Montauban

-
Par , France Bleu Occitanie

Les maternelles et collégiens ont repris le chemin de l'école ce matin. Présence obligatoire pour tous depuis aujourd'hui. France Bleu Occitanie vous a fait vivre cette reprise ce matin au collège Manuel Azaña à Montauban.

Le collège Manuel Azaña de Montauban a rouvert ses portes ce lundi matin à tous les élèves
Le collège Manuel Azaña de Montauban a rouvert ses portes ce lundi matin à tous les élèves © Radio France - Flora Midy

Au collège Manuel Azaña de Montauban, dans le Tarn-et-Garonne, tout le personnel s'est préparé pour cette rentrée un peu spéciale, après trois mois de cours à distance et quelques semaines de présentiel par intermittence. Les enseignants, les agents d'accueil et de nettoyage, comme le cuisinier, tous étaient sur le pont tôt ce lundi matin pour accueillir les élèves dans les meilleures conditions possibles.

Masque obligatoire pour entrer dans l'établissement, que les enseignants gardent en salle de classe, mais que les élèves peuvent faire tomber une fois assis, du gel hydroalcoolique dans les couloirs, des sens de circulation... Tout a été pensé par le principal Philippe Sola. La première sonnerie de 7h55 a été vécue avec beaucoup d'émotion par toute l'équipe. Parmi les quelque 500 élèves, une large partie était présente ce matin. 

"Je constate qu'ils ont l'air d'avoir grandi !"

"Techniquement, c'est la troisième reprise en quelques semaines. Ce qui nous a laissé le temps d'organiser une déclinaison du protocole national, en fonction de nos contraintes locales. Le réflexe est moins acrobatique qu'au premier coup. Pour cette rentrée de tous, nous ne pouvions matériellement pas respecter la distance d'un mètre. Il a donc fallu s'adapter" explique le principal.

Philippe Sola se réjouit d'en avoir fini avec l'enseignement à distance : "Le visage est un élément incontournable dans toute relation humaine, encore plus dans l'enseignement. Et là je constate même qu'il ont l'air d'avoir grandi depuis tout ce temps ! ", s'amuse t-il. 

"On reprend un petit contact avec nos élèves avant les grandes vacances".

Soulagement aussi pour les enseignants, heureux de retrouver leurs élèves en chair et en os. C'est le cas de Stéphanie Bodoira, prof d'anglais : " Je suis ravie de retrouver un grand groupe. Les petits groupes, ça manque de dynamisme ! On reprend un petit contact avec les élèves avant les grandes vacances. Objectif : leur remettre de l'anglais dans les oreilles, leur permettre de remettre le pied à l'étrier pour que le réveil en septembre ne soit pas trop compliqué". 

Émotion plus mitigée chez les élèves, certains étaient impatients de retrouver leurs camarades, d'autres s'interrogent sur le fait de revenir au collège pour deux semaines seulement. Mais tous ont la même conclusion : faire cours avec ses enseignants, c'est plus efficace qu'à la maison ! 

En tout cas, depuis quelques jours, le téléphone n'a pas arrêté de sonner à l'accueil, tenu par Carole : " Les parents étaient plutôt inquiets, et nous ont beaucoup sollicités sur les gestes barrières, les sanctions s'ils n'envoyaient pas leur enfants au collège... Moi j'ai essayé de les rassurer!"

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu