Éducation

Retour à l'école pour des milliers de Gardois et de Lozériens

Par Camille Payan, Saïd Makhloufi et Fabien Randrianarisoa, France Bleu Gard Lozère jeudi 1 septembre 2016 à 11:06

Les cours ont repris pour les petits gardois et lozériens ce jeudi matin
Les cours ont repris pour les petits gardois et lozériens ce jeudi matin © Maxppp - Maxppp

Le réveil a de nouveau sonné ce jeudi matin dans les chambres des petits Gardois et Lozériens. Ils sont 140 000 dans le Gard et près de 14 000 en Lozère à avoir repris le chemin des cours en cette rentrée scolaire. Entre stress et impatience, tour d'horizon auprès des écoliers et enseignants.

Le petit déjeuner avait une saveur particulière ce jeudi dans de nombreuses familles. On a beaucoup parlé de l'école à quelques heures de l'ouverture des portes des établissements.

Les enfants ont retrouvé leurs camarades de classe et leurs professeurs dès 9h.  Ils sont 140 000 dans le Gard,si on compte les élèves en apprentissage, et 14 000 en Lozère.

C'est évidemment un jour particulier pour tout le monde, notamment pour Jules et Clémentine, qui vivent à Beauvoisin comme leur copine Sarah. Les trois enfants se sont retrouvés dès 8h chez Sarah pour aller à l'école ensemble. Et Jules était un peu angoissé...

"La rentrée c'est stressant : on essaie de s'endormir la veille, mais on fait des cauchemars. Du coup le matin, on a des cernes." - Jules,  7 ans.

Mercredi soir, veille de la rentrée ils ne pensaient qu'à une seule chose : la rentrée. Saïd Makhloufi les rencontrés chez eux au moment de se préparer.

Jules, Sarah et Clémentine prêts pour retourner à l'école - Radio France
Jules, Sarah et Clémentine prêts pour retourner à l'école © Radio France - Saïd Makhloufi

Clémentine et Jules se préparent pour la rentrée

Rentrée stressante aussi pour les instituteurs

Si les parents et les enfants ont eu un peu de mal à dormir dans la nuit de mercredi à jeudi, ce n'est pas forcément plus facile pour les professeurs. Ils sont 860 000 au total en France.

Ce jeudi il va falloir assurer devant les élèves et ce sera sans doute encore plus angoissant pour Eléonore, 22 ans. C'est sa première rentrée. Elle aura 22 élèves de CE2 à l'école de la Gazelle à Nîmes. La jeune femme veut rester zen...

Eleonore, 22 ans, heureuse pour sa première rentrée

Un enseignant pour cinq niveaux à Franquevaux

Au hameau de Franquevaux, près de Vauvert, Antoine, 25 ans, ne pourra pas compter sur ses collègues. Le jeune homme est le seul enseignant pour 14 élèves, du CP au CM2.

C'est la plus petite classe du Gard. La tâche ne sera pas facile, car enseigner à cinq niveaux différents exige beaucoup d'organisation et de l'attention de la part des enfants. Mais Antoine est prêt pour ce défi.

"Il faut encourager les élèves à être autonomes. Il va falloir que je me partage en cinq. Ça ne va pas être facile, mais on va y arriver." - Antoine, enseignant à Franquevaux.

Quatorze élèves dans une seule classe, c'est le rêve de nombreux parents d'élèves. Au hameau de Franquevaux, tout est simple : l'école est à deux pas, la cantine aussi. Les habitants sont ravis. Le reportage de Fabien Randrianarisoa...

Un seul maître du CP au CM2 au hameau de Franquevaux

.

Partager sur :