Éducation

Retour à la semaine de quatre jours en Côte-d'Or : avis favorable pour 82 communes à la rentrée prochaine

Par Stéphanie Perenon, France Bleu Bourgogne lundi 17 juillet 2017 à 6:35

C'est à partir de 2013 et 2014 que la semaine de 4 jours et demi à l'école a été réinstaurée
C'est à partir de 2013 et 2014 que la semaine de 4 jours et demi à l'école a été réinstaurée © Maxppp - Lionel Vadam

Le retour à la semaine des 4 jours sera possible à la rentrée prochaine. En Côte-d'Or, 82 communes ont reçu un avis favorable du Rectorat de Dijon. En revanche, 46 autres devront attendre une année supplémentaire.

La réponse est tombée à l'issue du dernier Conseil Départemental de l'Éducation Nationale le 6 juillet dernier à Dijon. Le CDEN a publié la liste des communes qui pourront repasser, dès la rentrée prochaine, à la semaine de quatre jours, et celles qui n'auront pas cette possibilité.

Avis favorables pour 82 communes

Meursault fait partie des 82 communes qui n'auront plus d'école le mercredi matin. Un soulagement pour son maire, Jean-Claude Monnier, très satisfait car "cela va remettre nos deux écoles à égalité". La commune compte en effet une école publique et une privée et "depuis la mise en place des rythmes scolaires, de nombreux élèves avaient déserté l'école de la République pour rejoindre celle du privé pour avoir le mercredi de libre " précise le maire.

Des décisions parfois mal comprises

L'avis favorable rendu par la Direction Académique de l'Éducation Nationale (Dasen) s'explique aussi par "l'absence de transport pour les élèves", poursuit l'élu. Un choix qui n'a pas été toujours bien compris. D'autant plus que Meursault est la seule commune de toute l'agglomération Beaune Côte et Sud, parmi celles qui en ont fait la demande, à avoir obtenu une réponse favorable.

De quoi susciter quelques incompréhensions. En particulier dans le Pays Beaunois, comme à Thury par exemple, qui avait réclamé le retour à la semaine de quatre jours mais qui ne l'a pas obtenu. Daniel Truchot, son maire, entend les arguments mais regrette ce choix.

On est déçu car on pensait qu'on allait repasser à la semaine de quatre jours - Daniel Truchot, maire de Thury

Dans ce village de 300 habitants, l'école fonctionne en Regroupement Pédagogique Intercommunal avec Molinot, Santosse et Val-Mont. Une vingtaine d'élèves suivent les cours à Thury dans une classe unique CE2-CM1-CM2. Mais les élèves devront donc continuer à venir le mercredi matin, et "pour les enfants c'est dommage parce que de nombreux parents se plaignent de devoir les lever tous les jours de la semaine de bonne heure" soupire Daniel Truchot.

Ce que lui et d'autres maires ont du mal à comprendre, c'est la différence de traitement. "Tant mieux si Meursault a pu le faire mais de notre côté on ne comprend pas, on n'a pas toutes les clés."

Des critères très précis

La question du transport semble avoir joué en leur défaveur, "une problématique très importante en Côte-d'Or" admet Evelyne Greusard. Pour l'Inspectrice d'Académie dans le département de la Côte-d'Or, "les critères sont très simples, pour valider ce retour à quatre jours, les communes devaient présenter dans leur dossier, l'accord du conseil d'école, du conseil municipal et celui de leur agglomération.

Evelyne Greusard, l'inspectrice d'académie dans le département de la Côte-d'or

La faisabilité sur le plan du territoire dans l'organisation et le transport a été un motif pour dire oui ou non -Evelyne Greusard, Inspectrice d'Académie en Côte-d'Or

C'est ce qui explique le cas de Meursault, poursuit Evelyne Greusard. "La communauté de Beaune Côte et Sud n'a donné son accord que pour Meursault, et à titre expérimental" confirme t-elle. Et l'inspectrice d'Académie de rappeler que les communes qui ont reçu un avis défavorable, pourront dès la rentrée prochaine travailler à nouveau sur ce dossier, pour 2018-2019, "ce qui donnera le temps de faire les choses avec un peu plus de sérénité."

Reportage

Pour savoir si votre commune repasse à la semaine des quatre jours, c'est sur le site du Rectorat de l’Académie de Dijon.

Relire l'article → Rythmes scolaires : retour à la semaine de quatre jours possible dès la rentrée de septembre