Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Fermer
Retour
Éducation DOSSIER : Rétro 2018 dans l'Hérault

Rétro 2018 dans l'Hérault : l'université Paul-Valéry bloquée pendant plus de deux mois

mercredi 2 janvier 2019 à 6:06 Par Guillaume Roulland, France Bleu Hérault

Le printemps 2018 restera certainement comme l'un des plus agités dans les universités montpelliéraines. Incidents à la fac de droit, mais aussi occupation de l'université Paul-Valéry qui, un demi siècle après Mai-68, a de nouveau été le théâtre de nombreux soubresauts.

Le mobilier des salles de cours est resté entassé à l'extérieur pendant plusieurs semaines.
Le mobilier des salles de cours est resté entassé à l'extérieur pendant plusieurs semaines. © Radio France - Guillaume Roulland

Montpellier, France

Cinquante ans après Mai-68, "Paul-Va" a de nouveau eu la fièvre en ce printemps 2018. Amphis bloqués, salles de cours entièrement vidées de leur contenu... Le sujet qui fâche: la réforme de l'accès à l'université et en particulier la mise en place, prévue pour la rentrée 2018-2019 de la plateforme Parcours Sup. La tension est encore montée d'un cran avec le sabotage de serveurs informatique qui empêchera plusieurs centaines d'étudiants de passer leurs épreuves de fin d'année sur internet. 

À la demande de l'État, le préfet de l'Hérault, Pierre Pouëssel, finit par hausser le ton et prévient les bloqueurs: la police finira par intervenir, tôt ou tard ! Finalement l'évacuation n'aura pas lieu. Quand la police arrive sur le campus, les bloqueurs se sont volatilisés. 

Au final, la facture est lourde pour l'université Paul-Valéry. Plus d'un million d'euros de dégâts.

Récit 1 - Guillaume Roulland

Récit 2 - Guillaume Roulland