Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Éducation

Dordogne : le cinéma ne sera pas une spécialité au lycée de Ribérac, mais reste une option facultative

samedi 22 décembre 2018 à 12:40 Par Théotime Roux, France Bleu Périgord

Les élèves et les profs du lycée Arnaud Daniel à Ribérac sont mobilisés depuis plusieurs jours pour dénoncer la réforme du bac, et demander la spécialité cinéma pour le bac. Par contre, l'option facultative continue dans l'établissement.

Mobilisation devant le lycée de Ribérac
Mobilisation devant le lycée de Ribérac © Radio France - Laurine Benjebria

Ribérac, France

La mobilisation de la ville n'y aura rien fait : le lycée de Ribérac ne pourra pas enseigner en spécialité le cinéma pour le bac, à partir de l'année prochaine. Le rectorat de Bordeaux maintient la décision imposée par le ministre de l'Education Nationale Jean-Michel Blanquer.

Dans le cadre de la réforme du lycée, de nombreuses matières présentes dans le tronc commun vont devenir des spécialités. Sur les 11 proposées, neuf seront enseignées au lycée Arnaud Daniel, indique Christine Boireau-Canet, proviseur du lycée.

Les jeunes cinéphiles ne pourront donc pas étudier le cinéma en spécialité pour le bac, mais ils pourront suivre cet enseignement en option facultative en seconde, première et terminale. Une option, qui aura donc moins d'impact pour le bac que l'aurait eu une spécialité : c'est ce qui provoque la colère des profs et des élèves.

Une mobilisation très suivie

L'établissement de Ribérac avait pourtant bénéficié d'un fort soutien de la population : plusieurs élus, dont le maire de la ville, étaient venus apporter leur soutien aux professeurs et aux élèves mobilisés pour défendre la spécialité cinéma, un succès de l'établissement.

Le cinéaste Bertrand Tavernier, intervenant régulier au lycée dans le cadre de cette option, a dénoncé une réforme faite "sur des bases comptables et non sur la réalité du terrain"

Bertrand Tavernier, cinéaste et intervenant au lycée Arnaud Daniel

Mobilisé au côtés des étudiants, Jean-Jacques Manzanera, professeur de cinéma du lycée, est sous le choc. "J'ai appris jeudi soir la décision du rectorat. [...] Nous n'avons guère le choix, sinon d'obtempérer", déclare Jean-Jacques Manzanera à France Bleu Périgord.

Les élèves souhaitant étudier le cinéma en spécialité pour le bac devront aller étudier à Sarlat ou Angoulême.

Voici la carte des spécialités, lycée par lycée, en Dordogne