Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Éducation

Rivalité Nancy/Metz : l'université de Lorraine crée une instance de liaison avec les territoires

-
Par , France Bleu Lorraine Nord, France Bleu Sud Lorraine

Rester dans la 1er division des universités françaises et créer une instance de liaison permanente avec les collectivités territoriales : voilà les 2 priorités formulées par le président de l'université de Lorraine pour 2020 dans sa cérémonie de voeux ce vendredi sur le campus du Saulcy à Metz.

Le président de l'université de Lorraine, Pierre Mutzenhardt, et le directeur général des services
Le président de l'université de Lorraine, Pierre Mutzenhardt, et le directeur général des services - Université de Lorraine

Metz, France

A travers ses propositions, Pierre Mutzenhardt veut notamment donner des gages aux élus mosellans qui se plaignent d'un déséquilibre de l'université de Lorraine, au profit de Nancy et au détriment de Metz. Ces derniers temps, les crispations n'ont pas manqué, sur la création d'une nouvelle école d'ingénieur à Metz, sur la concentration des décisions à Nancy. Et au-delà des élus, des enseignants ont relayé ces critiques au sein d'un collectif, le collectif Charlemagne.  Avec cette nouvelle instance, le président de l'université espère éviter les crispations.

Une instance de liaison permanente dans les 6 mois

"Pour mieux se comprendre", explique Pierre Mutzenhardt, cette instance de liaison avec les territoires va donc être créée "dans les 6 mois". Et pour rassurer la Moselle, le président de l'université rappelle que le campus messin a progressé ces dernières années "en terme d'étudiants, d'activités, d'investissement". Le président de l'université reconnait qu'il y a eu "des incompréhensions et des questions à discuter collectivement".  

Pierre Mutzenhardt a annoncé "une instance de liaison permanente" avec les collectivités territoriales

Il est important que ceux qui financent aient leur mot à dire - le vice-président du Conseil départemental

L'annonce d'une instance de dialogue va dans le bon sens par François Lavergne, le vice-président du conseil départemental de la Moselle, qui estimait avoir du mal à se faire entendre malgré son soutien financier à l'université : "Nous ne sommes pas dans les instances dirigeantes de l'université ni au conseil d'administration mais il est important que ceux qui financent aient leur mot à dire sur les orientations". 

Cela permettra à Metz et la Moselle de mieux se faire entendre  - le vice-président de Metz Métropole

Dans cette instance, a précisé le président de l'université, siégeront le département, les métropoles, la région et des villes. Gilbert Krausener, vice-président de Metz Métropole, espère que ça permettra un début de rééquilibrage en faveur de Metz : "Cela permettra à Metz et à la Moselle de mieux se faire entendre, et d'y voir plus clair dans les chiffres". De son côté, le directeur général des services de l'université a mis en garde contre "la division qui affaiblit". L'université de Lorraine créée il y a 8 ans compte 60.000 étudiants dont 23.000 à Metz.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu