Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Éducation

Rochetaillée : les élèves dans un "poulailler" pour dire non à la fermeture d'une classe

mercredi 6 juin 2018 à 19:23 Par Noémie Philippot, France Bleu Saint-Étienne Loire

Les élèves de l'école de Rochetaillée ont été parqués dans un "poulailler" à la récré ce mercredi matin. Une nouvelle manifestation contre la fermeture annoncée d'une des classes. Les élèves de CE1, CE2, CM1 et CM2 seraient regroupés à 31, dans une salle de 48m². Inacceptable pour les parents.

Ce mercredi matin, les enfants ont été parqués dans un "poulailler" à la récréation. Tout un symbole : si la classe ferme, les 31 élèves de CE1, CE2, CM1 et CM2 seront 31 dans 48m².
Ce mercredi matin, les enfants ont été parqués dans un "poulailler" à la récréation. Tout un symbole : si la classe ferme, les 31 élèves de CE1, CE2, CM1 et CM2 seront 31 dans 48m². © Radio France - Noémie Philippot

Rochetaillée, Saint-Étienne, France

Depuis fin janvier, les parents d'élèves de Rochetaillée sont mobilisés pour défendre la troisième classe de leur école. Elle fait partie des 36 classes ligériennes menacées à la rentrée 2018.  Sa fermeture signifierait le regroupement des 31 élèves de CE1, CE2, CM1 et CM2, à l'étroit dans une salle de 48m². Inacceptable pour les parents, qui ont parqués leurs enfants dans un "poulailler" ce matin, pour dire une nouvelle fois non à la fermeture. 

Les poules en élevage extérieur ont droit à quatre mètres carrés par poules. Nos enfants dans leur classe, auront le droit à moins d'un mètre carré par enfant." Catherine, maman d'une élève qui entrera en CE1 en septembre 2018. 

Alors pourquoi un poulailler ? Explications de Catherine, l'une des mamans d'élève présente ce matin. Sa fille entrera en CE1 en septembre 2018 : "Les poules en élevage extérieur ont droit à quatre mètres carrés par poules. Nos enfants dans leur classe, auront le droit à moins d'un mètre carré par enfant [si on prend en compte la place du mobilier, ndlr]. _C'était la petite symbolique, dire que finalement les animaux sont mieux traités que nos enfants_. On est en moyenne montagne, au milieu des près, et on parque nos enfants. Ça, on ne veut pas." Avec cette manifestation, les parents veulent dénoncer la dégradation des conditions d'apprentissage de leurs enfants impliquée par la fermeture de la troisième classe.

Les élèves et leur enseignant ont testé ce que ça donne, à 31 dans cette salle de classe. - Radio France
Les élèves et leur enseignant ont testé ce que ça donne, à 31 dans cette salle de classe. © Radio France - Noémie Philippot

Un rendez-vous avec l'inspection académique ce jeudi

Le maire délégué de Rochetaillée, Roger Demeure était aussi présent pour l'opération. "Avez-vous déjà vu un maire qui était content de voir partir une classe ? Moi, c'est non, je suis comme tout le monde, j'essaie de défendre mon école." Et d'ajouter : "Je suis un peu dubitatif parce que c'est l'application de la loi Macron. Cette loi a permis dans les ZEP d'avoir des classes de douze élèves, par contre _on enlève des postes qui étaient nécessaires dans des villages comme le nôtre_." 

Les parents d'élèves sont en contact régulier avec le rectorat pour essayer d'avancer sur le dossier. Ils ont rendez-vous demain, jeudi, avec l'inspection académique, et un argument de poids : depuis la décision de fermer la classe, les effectifs pour la rentrée 2018 ont augmenté, de 54 à 59 enfants.