Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Éducation

Rythmes scolaires : à son tour, Forbach fait machine arrière

mercredi 10 janvier 2018 à 12:56 Par Clément Lhuillier, France Bleu Lorraine Nord

Après avoir consulté parents d'élèves et enseignants, la mairie de Forbach a décidé de revenir sur la réforme des rythmes scolaires. Les écoliers forbachois reviendront donc à la semaine de quatre jours à la rentrée de septembre 2018.

Rythmes scolaires
Rythmes scolaires © Radio France

Forbach, France

Après Montigny les Metz, Woippy, Hayange, St Avold ou encore Marly, Forbach fait machine arrière sur la réforme des rythmes scolaires. Dés la rentrée de septembre 2018, les écoliers de la ville reviendront à la semaine de quatre jours. Une décision prise par la mairie, à l'issue d'une concertation à laquelle ont participé "la quasi-totalité des enseignants et 1 047 parents d’élèves" selon le communiqué de presse publié ce mercredi. 

Écrasante majorité pour la semaine de 4 jours

Et le résultat est sans appel : 89% des enseignants et 86% des parents sont favorables au retour à la semaine à 4 jours. Par ailleurs, une large majorité s’est dégagée pour des horaires de classe le matin de 8h00 à 11h30 et l’après-midi de 13h30 à 16h00.

Cette décision n'est pas anodine : c'est la première fois en Moselle qu'une ville majeure, tenue par une municipalité socialiste, détricote l'une des réformes éducatives marquantes du quinquennat de François Hollande. La ville de Metz s'y refuse toujours.

Un grand moment de démocratie participative

Carmen Harter Houselle, l'adjointe à la mairie de Forbach en charge des affaires scolaires, invitée de France Bleu Lorraine, salue "ce grand moment de démocratie participative", initié durant l'automne dernier. L'élue avoue tout de même qu'elle regrette que la ville n'ai pas eu le temps pour pouvoir réellement évaluer les effets de la réforme, à laquelle elle était favorable. 

Les activités périscolaires ne disparaîtront pas 

Reste à réfléchir à la nouvelle organisation de l'emploi du temps des élèves, car la mairie de Forbach n'entend pas tirer un trait sur quatre ans durant lesquels les associations sportives et culturelles ont été mises à contribution pour les activités des enfants, "en particulier ceux qui sont habituellement les plus éloignés de ce genre d'offre" souligne Carmen Harter Houselle, "ce qui nous importe, ce sont les enfants". La réflexion est engagée avec tous les acteurs concernés. Les petits Forbachois, eux, rêvent déjà de leurs futures grasses matinées du mercredi...