Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Saint-Étienne : rentrée précoce pour les élèves du collège Marc-Seguin

-
Par France Bleu Saint-Étienne Loire

Le collège Marc-Seguin de Saint-Étienne a ouvert ses portes une semaine en avance pour permettre aux élèves de participer à des cours de remise à niveau. Une manière de renouer avec l'école après six mois de cours à distance.

Le collège Marc-Seguin a ouvert ses portes en avance pour une semaine de remise à niveau.
Le collège Marc-Seguin a ouvert ses portes en avance pour une semaine de remise à niveau. © Maxppp - PHILIPPE VACHER

Ils sont une douzaine d'élèves sur le point de rentrer en seconde réunis cette semaine au collège Marc-Seguin de Saint-Étienne pour des cours un peu particulier. Accompagnés de deux professeurs, un issus du collège, l'autre du lycée,  ils participent à des cours de remise à niveau en prévision de la rentrée. Deux heure de mathématique par jour dans " des conditions idéales" selon Nadège Ravel, professeur de mathématique au lycée Simone-Veil, qui encadre l'atelier. "On a un groupe d'élèves très motivés qui se sont inscrits sur la base du volontariat.  Avec de petit groupe comme cela on peut vraiment s’arrêter sur les besoins de chacun". 

C'est la deuxième année que le collège, classé en zone d'éducation prioritaire, organise cette rentrée précoce avec comme objectif de permettre aux élèves de renouer avec l'école pour vivre une rentrée en douceur. Le mode d'enseignement a ainsi été pensé pour être plus ludique : des travaux en groupe avec une mise en commun des résultats en fin d'exercice. Une manière aussi de permettre à ces néo-lycéens de se familiariser avec le modes de travail de l’échelon supérieur. 

Tirer le potentiel maximum des élèves 

" Le niveau est bon malgré le confinement. Ce qu'il faut surtout travailler c'est la restitution des idées, la communication. D'autant plus que dans quelques années ils passeront le Grand Oral de Terminal", explique Nadège Ravel.  Si certains élèves avouent avoir été "obligé par leur parents" à venir_,_d'autre ont sauté sur l'occasion. "Il y a eu des moments ou sans les professeurs ça a été compliqué pendant le confinement. Une semaine de remise à niveau, surtout avant la seconde, ça me permet de me sentir prête", se réjouit par exemple Kenza, déjà plutôt à l'aise en mathématique. 

Car pas question pour la directrice, Carine Ogounchi, de réserver ces cours uniquement aux élèves en difficulté.  " Il faut leur permettre de réaliser leur plein potentiel. Pour certain en ce début d'année ça se traduit pas d’abord rattraper un retard. Pour d'autre il s'agit déjà de viser l'excellence en abordant des thèmes en petit groupe".  Et pour éviter de rogner sur les vacances des élèves, d'autres activités sportives et culturelles sont proposés en parallèle des activités académiques. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess