Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Éducation

Saint-Nazaire : grogne au lycée Aristide Briand qui va perdre son assistant social

-
Par , France Bleu Loire Océan

Ca grogne dans plusieurs lycées de la région après l'annonce de la suppression des postes d'assistants sociaux à la rentrée prochaine. A Aristide Briand à Saint-Nazaire, lycée sensible qui compte plus de 2 000 lycéens, les personnels ont lancé une pétition et écrit au recteur d'académie

L'assistant social ( à lunettes) vient en aide à 160 lycéens chaque année
L'assistant social ( à lunettes) vient en aide à 160 lycéens chaque année © Radio France - Anne Patinec

Saint-Nazaire, France

Pour la rentrée prochaine, le Ministère de l'Education Nationale a décidé de favoriser la présence des assistants sociaux dans les écoles primaires, les collèges et les lycées professionnels. Pour les lycées d'enseignement général, il faudra appeler un numéro à Nantes pour avoir un conseil. Les assistants sociaux ne seront plus présents physiquement dans les lycées d'enseignement général. 

160 élèves aidés chaque année

Au lycée Aristide Briand, classé sensible car beaucoup d'élèves sont originaires de milieux populaires, tous les mardis et vendredis, l'assistant social Xavier Sotin est présent dans l'établissement. Sa porte est ouverte. Les jeunes viennent parfois d'eux-mêmes parce qu'ils connaissent de gros problèmes chez eux ou sont envoyés par des professeurs, l'infirmière ou par le Conseiller Principal d'Education. L'assistant social peut aussi prendre l'initiative d'entrer en contact avec une famille si un absentéisme ou un décrochage scolaire est constaté.  Un rôle qui peut permettre d'éviter qu'une situation dégénère. En moyenne, chaque année, il assiste 160 élèves. 

"Il faut qu'il y ait une relation de confiance qui s'installe avec le jeune en difficulté pour qu'il continue à venir à l'école. Cela prend du temps, cela ne peut se faire à distance. " - Xavier Sotin, assistant social au lycée Aristide Briand

Pour l'assistant social du lycée, les jeunes ont besoin d'être écoutés : "Cela peut être un élève qui est confronté à une situation familiale complexe, qui doit parfois être protégé. Je suis aussi le relais avec d'autres professionnels quand il faut un psy, une médiation familiale ou un juge pour enfants".

Pétition et courrier au recteur d'académie

La crainte de perdre un soutien précieux pour les élèves est partagée par toute la communauté éducative qui a lancé une pétition et envoyé un courrier au recteur d'académie en insistant sur le fait que le lycée recrute dans une zone marquée par les difficultés sociales. Régulièrement, l'assistant social concourt aussi à l'accès aux droits. Il passe dans les classes pour expliquer notamment aux élèves de Terminales qu'ils peuvent bénéficier d'aides financières s'ils veulent aller étudier à Nantes ou ailleurs après le bac; ce que beaucoup ignorent .