Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Saint-Pierre-des-Corps : mobilisation pour empêcher la fermeture d'une classe de 6e au collège Stalingrad

-
Par , France Bleu Touraine

Un rassemblement est organisé ce jeudi devant la direction académique pour empêcher la fermeture d'une classe de 6e à la rentrée au collège Stalingrad à Saint-Pierre-des-Corps. Un établissement pourtant classé en REP. Ce serait la 2e classe fermée en 2 ans.

Mobilisation contre une fermeture de classe
Mobilisation contre une fermeture de classe © Radio France - Lagain Aurelie

L'ensemble des enseignants et des parents d'élèves du collège Stalingrad à Saint-Pierre-des-Corps se mobilisent ce jeudi pour empêcher la fermeture d'une classe de 6e à la prochaine rentrée. Une décision incomprise car l'établissement, qui accueille des publics parfois difficiles, est classé en REP, en Réseau d'éducation prioritaire. Il compte 378 élèves, soit sept élèves de moins seulement que l'année dernière. 

Des classes de 6e à 27 élèves dans un établissement classé en REP

Cette fermeture ferait monter en 6e le nombre d'élèves par classe à 27, au lieu d'un maximum préconisé de 25 en REP. L'année dernière, en raison toujours d'une baisse de moyens, le collège a aussi perdu une classe de 5e, d'ou cette mobilisation. Une délégation d'enseignants, de parents et un représentant du personnel doit d'ailleurs rencontrer le Dasen ce jeudi soir à 18h. 

"On essaye d'accueillir les élèves dans un cadre bienveillant, explique une enseignante de l'équipe du collège Stalingrad. On essaye d'installer des routines de travail, dans un établissement où on sait que l'année prochaine on va accueillir des élèves avec de grandes difficultés scolaires. On a examiné le dossier de nos élèves, et on voit que 41% d'entre eux, allaient avoir besoin d'un dispositif individuel de travail. Nos élèves ont des difficultés cognitives. Ils sont plus lents. Mais tout ce travail, à 27 élèves par classe ne va plus fonctionner"

Pendant la réunion avec le Dasen, les enseignants et parents entendent manifester devant la direction académique, rue Giraudeau à Tours.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess