Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Éducation

Salon de l'Etudiant à Poitiers : l'enseignement motive encore mais inquiète les étudiants

-
Par , France Bleu Poitou

A l'échelle nationale, le nombre de candidats aux concours de l'enseignement est en baisse. A Poitiers, au salon de l'Etudiant, les jeunes viennent encore se renseigner sur le métier, mais sont de plus en plus inquiets.

Les métiers de l'enseignement attirent moins notamment dans les matières scientifiques.
Les métiers de l'enseignement attirent moins notamment dans les matières scientifiques. © Radio France - Marie Dorcet

Poitiers, France

Moins 10% d’inscriptions au concours de l'enseignement, Capes et Agrégation : c'est le constat fait par le SNES entre 2019 et 2020.  Une baisse qui ne se ressent pas de manière significative pour le moment à Poitiers. Pour les près de 200 postes de professeurs des écoles sur l'académie, il ne manque pour le moment pas de candidats. 

Les matières scientifiques en déficit

Mais les formateurs de l'université de Poitiers s'en rendent tout de même compte : le nombre de candidatures chute. Et notamment pour le Capes ou l'Agrégation dans les matières scientifiques. Selon Mario Cottron, administrateur de l'INSPEE (Institut Nationale Supérieur du Professorat et de l'Enseignement Supérieur) de l'académie de Poitiers, cela s'explique notamment par la rémunération des professeurs : "Il y a peu de métiers à bac +5 voire 6 où on est payé 200€ de plus que le SMIC. Alors ceux qui font des études dans les sciences s'orientent de plus en plus vers l’ingénierie ou l'informatique, car c'est mieux payé, et peut-être moins lourd comme métier". 

Un temps de réflexion plus long

Pour tous les élèves et étudiants croisés au stand de l'université de Poitiers qui souhaitent s'orienter vers le métier d'enseignants la motivation est là : "j'adore les enfants", "je pense que c'est un métier de passion". Mais, ils le soulignent quand même, les conditions de travail étant pointées du doigt, ils prennent de plus en plus le temps de réfléchir. C'est d'ailleurs le constat fait par Christine Saivres, professeure d'Espagnol en lycée et formatrice. 

C'est assez nouveau, les étudiants attendent vraiment d'avoir eu leur premier stage de pratique professionnelle pour se décider. C'est un métier qui fait peur maintenant, alors qu'avant, on avait des personnes dont c'était le projet et qui se lançaient à 100%. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu