Éducation

Sans livres et sans ordinateurs, le lycée flambant neuf de Saint-Denis déjà en grève

Par Rémi Brancato, France Bleu Paris et France Bleu lundi 25 septembre 2017 à 5:00 Mis à jour le lundi 25 septembre 2017 à 10:14

Lors d'une manifestation de professeurs au rectorat de l'académie de Créteil, le 20 septembre
Lors d'une manifestation de professeurs au rectorat de l'académie de Créteil, le 20 septembre © Radio France - Rémi Brancato

Au lycée de La Plaine, à Saint-Denis, inauguré en grande pompe par Valérie Pécresse le jour de la rentrée, la colère gronde. Sans livres au CDI, ni connexion Internet, les professeurs dénoncent un manque de moyens de base pour travailler.

Les personnels du lycée de La Plaine de Saint-Denis organisent ce mardi l'inauguration du "premier lycée virtuel de France", trois semaines après l'inauguration officielle de leur établissement par Valérie Pécresse, présidente de la région Île-de-France, qui vantait les mérites de ce bâtiment flambant neuf. Depuis, les professeurs ont déchanté et déjà fait plusieurs journées de grève.

"Je suis censé accueillir des élèves et je ne peux pas car on m'a donné un CDI vide, vide de livres et d'ordinateurs" décrit Hanane Ameqrane, la documentaliste, membre du syndicat CGT. Les professeurs décrivent un lycée sans connexion Internet, sans ligne téléphonique, sans vidéoprojecteur ni ordinateurs. Les cours d'EPS se font dans les gymnases avoisinant car aucune salle de sport n'a été prévue.

Une "phase d'ajustement" selon la région

"On veut bien essuyer les plâtres d'un chantier mais on ne veut pas que ce soit une année sacrifiée pour les élèves" peste Gael Goere du syndicat Sud, professeur de lettres et d'histoire en filière professionnelle. "Il y a nécessairement une phase d’ajustement" répond Agnès Evren, vice présidente du Conseil Régional en charge de l'Education qui assure que "tout est rentrée dans l'ordre". Selon elle, trente ordinateurs ont été livrés ces derniers jours et les connexions Internet et téléphone ont enfin été établies.

Les professeurs du lycée de La Plaine dénoncent des conditions d'enseignement difficiles depuis la rentrée

En ce qui concernent le CDI, en revanche, seuls 2200 euros ont été provisionnés pour remplir les étagères. Agnès Evren promet de répondre "au plus vite" à ce problème. De leur côté, les professeurs ont prévu de poursuivre leur mouvement. Ce mardi, pour l'inauguration du lycée, ils prévoient plusieurs animations : une "chasse au trésor" pour "trouver des livres, des ordinateurs" ou encore un "concert gratuit de ventilation".

Ils demandent aussi des postes de surveillants, s'estimant "sous-dotés". Le rectorat de l'académie de Créteil nous assure avoir répondu à leurs demandes.