Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Éducation

Sans prof de maths depuis septembre, des élèves de terminale d'un lycée de Seine-Maritime font grève

lundi 20 novembre 2017 à 17:41 Par Christine Wurtz, France Bleu Normandie (Seine-Maritime - Eure) et France Bleu

Une trentaine d'élèves du lycée de Forges-les-Eaux, en Seine-Maritime, ont décidé de ne plus aller en cours. Il manque deux professeurs de maths et un professeur de philosophie. Le rectorat ne trouve pas de remplaçant. Les élèves qui passent le bac cette année sont inquiets.

Une trentaine d'élèves ont installé un piquet de grève devant le lycée.
Une trentaine d'élèves ont installé un piquet de grève devant le lycée. © Radio France - Christine Wurtz

Ils ont installé des palettes et des pneus devant l'entrée du lycée et les banderoles accrochées aux grilles prédisent "Pas de profs, pas de bac". Une trentaine d'élèves de Terminale du lycée Delamare Deboutteville ont décidé de ne plus aller en cours tant qu'il n'auront pas de professeur de maths pour les uns, et de professeur de philo pour les autres.

"Depuis le début de l'année, on n'a pas de prof de maths ni de physique, donc pour le bac c'est compromis", explique Lorris, élève de Terminale M.E.I. (maintenance en équipements industriels). Les deux matières, enseignées par le même professeur en lycée professionnel, sont essentielles dans cette filière. "C'est angoissant", confirme Chloé, dont l'emploi du temps prévoit deux heures de maths chaque semaine en Terminale Commerce et qui passe le bac à la fin de l'année.

Manque de remplaçants

Deux des trois professeurs de maths de l'établissement sont en arrêt maladie, ainsi qu'un professeur de philosophie absent depuis début octobre. Le proviseur, les élèves et les parents ont alerté le rectorat, qui ne trouve pas de remplaçant. "Le vivier est épuisé", explique le service du remplacement au proviseur, Mouloud Baila, qui cherche aussi des candidats de son côté.

"On est en zone rurale, et s'ils enseignent ailleurs c'est assez éloigné, ça les intéresse moins. On n'est peu attractif également pour les centres universitaires. Concilier des études et des heures d'enseignement dans un établissement éloigné, c'est moins séduisant", reconnait le chef d'établissement.

Selon le rectorat, trois enseignants ont déjà refusé le poste car leur domicile est trop éloigné. L'établissement a donc proposé un logement de fonction sur place aux candidats qui seraient intéressés. De nouveaux entretiens sont en cours, et le service de remplacement a fait appel à des enseignants contractuels sur un secteur plus large.

Près de 200 lycéens pénalisés

L'absence de ces professeurs pénalise 60 élèves de Terminale Commerce et M.E.I., 32 élèves de seconde Commerce, une cinquantaine d'élèves de Terminale générale ES et 50 élèves de Terminale STI2D (sciences et technologies de l'industrie et du développement durable). Des élèves, dont certains ont décidé de boycotter les cours jusqu'à ce qu'une solution soit trouvée.