Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Santé mentale des étudiants : la ministre de l'Enseignement supérieur Frédérique Vidal en visite à Caen

-
Par , France Bleu Normandie (Calvados - Orne)

La ministre de l’Enseignement supérieur, Frédérique Vidal, était en déplacement à l'Université de Caen ce vendredi après-midi. Une visite sur les thèmes de la santé mentale des étudiants, la transformation numérique de l'enseignement et la réforme de l’accès aux études de santé.

La ministre de l'Enseignement supérieur Frédérique Vidal, entourée du préfet du Calvados et de la rectrice de Normandie.
La ministre de l'Enseignement supérieur Frédérique Vidal, entourée du préfet du Calvados et de la rectrice de Normandie. © Radio France - Léa Dubost

Frédérique Vidal, ministre de l'Enseignement supérieur, a passé plus de trois heures ce vendredi 23 avril à échanger sur différents thèmes lors de sa visite à Caen. La première partie de l'après-midi concernait la santé mentale des étudiants, puis la recherche et les projets numériques au sein de l'Université et enfin la réforme de l’accès aux études de santé.  

Cette visite ministérielle a été l'occasion de confirmer un projet. 

Un centre de santé avec une trentaine de professionnels

"La détresse psychologique des étudiants, on l'a vraiment ressentie. Nous avons donc focalisé notre travail sur les échanges : appels téléphoniques, porte-à-porte... Et les étudiants nous ont remercié", témoigne Méril, référent étudiant au CROUS, devant la ministre de l'Enseignement supérieur.

Après avoir fait le bilan de cette année très particulière pour les étudiants, et notamment très dure psychologiquement, une annonce a été faite par le président de l'Université : un centre de santé va voir le jour à l'Université de Caen, fin 2022 - début 2023.

"Il s'agira d'un centre qui regroupera une trentaine de professionnels, des médecins généralistes, des psychologues, mais aussi des addictologues, des gynécologues. Le but est de travailler tous ensemble, pour faire de la détection, de la prévention, et surtout ne pas passer à côté de quelqu'un qui va très mal", explique Xavier Le Coutour, professeur en Santé publique et directeur du SUMPPS, le Service Universitaire de Médecine Préventive et de Promotion de la Santé.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

Tirer des enseignements positifs de la crise sanitaire

Ce nouveau centre de santé sera situé sur le campus 1, au premier étage d'un bâtiment, le rez-de-chaussée sera réservé à la vie étudiante. Les étudiants des campus de Lisieux, Alençon et Cherbourg pourront bénéficier des services, tout comme les habitants des quartiers voisins. 

"L'idée que les étudiants aient à leur disposition un centre au cœur de l'Université, entre la cafétéria et la maison de l'Etudiant, permet de ne pas avoir de stigmatisation. Ce qui est très important, car c'est compliqué pour un étudiant de 18 ans de reconnaître qu'il ne va pas bien. Dans ce centre, il y aura un suivi complet. Je trouve que c'est très important de tirer des enseignements positifs de cette crise sanitaire", salue la ministre de l'Enseignement supérieur.  

Frédérique Vidal qui s'est d'ailleurs réjouie que ce centre de santé bénéficie d'un soutien financier sur les 18 prochains mois grâce au dispositif France Relance. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess