Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Éducation

Sarthe : les écoles primaires doivent repousser les murs !

lundi 3 septembre 2018 à 4:08 Par Thomas Larabi, France Bleu Maine

Cette rentrée, plus de 35 classes de CP et CE1 sont dédoublées dans les zones d'éducation prioritaires REP et REP+, principalement dans la métropole du Mans. Et ce n'est pas toujours évident de leur trouver de la place.

En deux ans, 50 classes ont été créées au Mans pour dédoubler les CP et CE1 en REP et REP+.
En deux ans, 50 classes ont été créées au Mans pour dédoubler les CP et CE1 en REP et REP+. © Radio France - Thomas Larabi

Le Mans, France

En Sarthe pour cette rentrée, plus de 35 classes de CP et CE1 sont dédoublées dans les zones d'éducation prioritaires REP et REP+, principalement dans la métropole du Mans. Les effectifs sont de douze enfants par classe, ce qui est plus confortable pour l'enseignement. Mais il faut trouver de la place pour ces nouvelles classes dans les écoles, et ce n'est pas toujours un évident.

A l'école des Glonnières, la bibliothèque a été transformée en salle de classe. - Radio France
A l'école des Glonnières, la bibliothèque a été transformée en salle de classe. © Radio France - Thomas Larabi

"Dans un premier temps, on libère les salles informatiques ou les bibliothèques. Et si on ne peut pas, on sépare les classes en deux" explique la responsable éducation de la Mairie du Mans Isabelle Chauvot. Comme à l'école Paul Eluard au Mans, où deux classes ont été coupées en deux par des cloisons pour avoir 4 salles.

On va devoir tout faire dans les classes

A l'école des Glonnières, la salle informatique et la salle de musique ont laissé place à des salles de classe classiques. La bibliothèque a déménagé dans une pièce plus petite, et certains livres dispatchés dans les classes, de même que les ordinateurs. "On va devoir tout faire dans les classes" regrette Cécile Veragne, qui s'occupe des CE1 dans cette école, "mais on ne se plaint pas, le plus dur ce sera pour les CE2, CM1 et CM2 qui continueront à être 24 dans une classe. Faire des arts plastiques à 24 dans une classe, ce n'est pas confortable" continue-t-elle. 

La mairie se félicite tout de même d'avoir toutes les classes de prêtes pour la rentrée, pas une mince affaire. Mais  elle se demande bien comment elle pourra réagir en cas de nouvelles ouvertures suite au comptage de la rentrée.