Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Éducation

Savoie : un maire "se déguise" en terroriste pour un exercice dans une école

mercredi 23 décembre 2015 à 10:45 Par Chovet Anne et Domitille Piron, France Bleu Pays de Savoie et France Bleu

Depuis les attentats de Paris, l’Education Nationale demande aux écoles de réaliser des exercices de simulation d’attaques terroristes. En Combe de Savoie, à Coise-Saint-Jean-Pied-Gauthier, le maire a donné de sa personne et joué les faux terroristes début décembre.

Le maire s'introduit dans l'école pour un exercice de confinement
Le maire s'introduit dans l'école pour un exercice de confinement © Radio France - Domitille Piron

Coise-Saint-Jean-Pied-Gauthier, France

Une scène pour le moins surprenante s’est déroulée à Coise-Saint-Jean-Pied-Gauthier, en Combe de Savoie. Le maire de cette petite commune d’un peu plus de 1.000 habitants, est rentré dans l’école « déguisé » en terroriste. Depuis les attentats de Paris, le ministère de l'Education exige en effet qu'un exercice de confinement soit réalisé dans toutes les classes.

"Attaque" pendant la sieste

Un lundi après-midi, deux semaines avant les vacances de Noël, les maternelles font la sieste, pendant que les plus grands les CE1 sont en classes. Soudain, un homme bonnet enfoncé sur la tête et portant une parka militaire fait irruption dans l'école. Une corne de brume donne l'alerte et les enfants savent quoi faire parce qu'ils ont été informés que ce signal sonore lance une sorte de jeu de cache-cache, comme a expliqué l'équipe enseignante.

Dans chaque classe, les portes sont fermées à clé puis obstruées, les 150 élèves, âgés de trois à huit ans, se cachent sous leurs bureaux. L'intrus tente d'entrer, en vain... Un intrus qui n'est autre que le maire du village, Bernard Frison.

Il joue « le jeu », entend quelques enfants pleurer mais l'exercice est réussi selon lui, les instituteurs et les enfants ont bien réagi. Du côté des représentants des parents d'élèves, le président de l’association explique que « c'est un bon exercice, on ne sait jamais ce qu'il peut arriver même en Combe de Savoie". Si certains élèves ont pleuré, selon lui, il s'agit surement d'enfants un peu sensibles.

L'Académie, elle n’a rien à redire. Elle estime que l'école maternelle de Coise a répondu aux exigences du ministère de l'Education Nationale.

Le reportage à Coise de Domitille Piron

Les explications du maire de Coise, Bernard Frison