Éducation

Sciences Po Paris : une étudiante renvoyée de l'école pour propos antisémites

Par Fanny Lechevestrier, France Bleu Paris Région et France Bleu mardi 12 janvier 2016 à 18:55

© Maxppp

Une première à Sciences Po Paris : une étudiante a été exclue définitivement du prestigieux établissement parisien pour avoir tenu des propos antisémites sur Facebook. La décision prise le 16 décembre dernier a été depuis affichée dans le hall de l'école.

C'est du jamais vu dans toute l'histoire du prestigieux établissement parisien fondé en 1872. Sciences Po Paris vient de renvoyer définitivement une de ses étudiantes pour de violents propos antisémites publiés sur Facebook. C'est la première fois qu'une telle sanction disciplinaire est prise par l'école.

"Les propos sont contraire aux valeurs et aux missions de Sciences Po"

Dans un communiqué, l'école précise que l'exclusion remonte au 16 décembre dernier et que la sanction avait été affichée dans le hall de l'établissement, rue Saint-Guillaume, sans que le nom de l'étudiante soit donnée. Il s'agit en fait d'une étudiante koweitienne, élève en troisième année à Sciences Po Paris qui avait des propos violemment antisémites sur sa page Facebook lors d'un stage effectué à l'automne dernier aux services culturels de l'ambassade de France aux Etats-Unis. Parmi les extraits relevés et dévoilés par le collectif The Inglorious Basterds, collectif militant très actif contre l'antisémitisme sur les réseaux sociaux  : "Vous les juifs (...), vous n'êtes à votre place nulle part  dans ce monde - c'est pour ça (...) que vous êtes l'objet de discrimination où que vous soyez". Répondant à un interlocuteur, la jeune femme avait alors précisé, toujours sur sa page Facebook, "je ne suis pas une immigrée venue de France. Je viens du Koweït et mon pays peut vous acheter vous et vos parents et vous mettre dans des fours". Alors convoqué, la stagiaire avait confirmé ses propos, démentant toutefois le passage sur "les fours". 

Une première dans l'histoire de l'établissement parisien

Renvoyée du stage, elle avait immédiatement été suspendue par Sciences Po à titre conservatoire. La section disciplinaire a ensuite décidé de son renvoi définitif le 16 décembre dernier.

Partager sur :