Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

Scolarité en Ile-de-France : des groupes rendent visite, chez eux, aux élèves décrocheurs injoignables

-
Par , France Bleu Paris, France Bleu

Karine Franclet, déléguée en charge du décrochage scolaire à la Région Ile-de-France et candidate UDI à Aubervilliers, tire la sonnette d'alarme. Dans une tribune, elle se dit "extrêmement préoccupée par la situation au sein des établissements scolaires de banlieues", en raison du coronavirus.

L'école à la maison
L'école à la maison © Radio France - Isabelle Wagner

Karine Franclet qui est chargée, au conseil régional d'Ile-de-France, du problème du décrochage scolaire, est inquiète. Elle s'explique dans une tribune publiée ce jeudi.

Il faut trouver des idées nouvelles pour permettre aux jeunes qui décrochent de renouer avec l'école, affirme la déléguée qui est aussi candidate UDI à Aubervilliers.

Une visite est organisée chez les enfants injoignables

Karine Franclet rappelle que la Région Ile-de-France avait lancé une plate-forme d'appels avant la crise sanitaire. Depuis la crise du Covid-19, cette plate-forme, innovation unique en France, indique la déléguée régionale, a permis de garder le lien avec les élèves qui auraient pu décrocher. 

Elle explique aussi qu'à partir de la mi-mai, les groupes opérationnels du programme régional d’insertion des jeunes ont pris le relais sur le terrain en allant chercher, chez eux, les élèves injoignables.  

La Région veut faire encore plus pour les élèves les plus fragiles 

Pour permettre à tous les jeunes de suivre des études, même de loin, le conseil régional a décidé que chaque lycéen en entrant en seconde sera désormais systématiquement équipé par la région d’un ordinateur portable

Les associations, les entreprises, les élus de terrain vont aussi être sollicités pour lutter contre le décrochage scolaire.

Elle estime que "le confinement a catalysé des inégalités que personne ne peut désormais ignorer et plus particulièrement dans nos territoires les plus fragiles".

En Ile-de-France, 18.000 jeunes sont concernés par le décrochage scolaire 

La situation au sein des établissements scolaires de banlieues la préoccupe. Elle rappelle que beaucoup d'élèves n'arrivent pas à suivre les enseignements proposés à distance et dans certains foyers "la rupture alimentaire s'ajoute à la rupture scolaire".  

Elle affirme que "le décrochage scolaire doit être au cœur de toutes les préoccupations". Un décrochage qui concerne 18.000 jeunes franciliens, assure-t-elle.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess