Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

"On se remet dans le bain" : avant la rentrée, des stages de rattrapage à l'école dans l'Indre

-
Par , France Bleu Berry

Cette semaine dans l'Indre, 400 élèves de primaire suivent des stages de remise à niveau, avant le grand jour de la rentrée scolaire. De quoi surmonter le stress de la rentrée et combler les lacunes.

Les services de l'inspetion académique, dans une classe de l'école Paul-Langevin
Les services de l'inspetion académique, dans une classe de l'école Paul-Langevin © Radio France - Lisa Guyenne

À l'école primaire Paul-Langevin de Déols, certains ont déjà repris leur place sur les bancs de l'école. Pourtant, la rentrée n'a pas encore sonné : seules quelques salles de classe sont occupées par de petits groupes d'élèves. Dans la continuité des "vacances apprenantes", 400 élèves dont les parents en ont fait la demande suivent des matinées de cours de rattrapage scolaire, cette semaine. 

"J'ai un peu oublié le présent de l'indicatif, l'impératif..."

"Ça permet de se remettre dans le bain, ne pas oublier ce qu'on avait appris pendant l'année", expliquent Jade et Méline, deux copines qui vont entrer en sixième cette année. "J'ai un peu oublié ce que c'était le présent de l'indicatif, l'imparfait aussi... Et la lecture aussi, je n'ai pas trop lu pendant les vacances... Du coup je buggais un peu", lâche en souriant Louane, qui va entrer en CM2. 

C'est le seul moment de l'année où l'on s'occupe d'eux un par un

Des petites lacunes plus facile à combler dans ces petits groupes de cinq à dix élèves, explique Julien Dulion, l'un des enseignants volontaires pour dispenser ces cours. "Travailler en petit groupe, c'est assez intéressant pour pallier aux difficultés des élèves. Il y a eu l'école à domicile pendant le confinement, mais ça n'offrait pas le même soutien." Sa collègue Céline Lartigue, en charge des CM2, confirme : "Ceux que j'ai là n'ont pas forcément des difficultés, mais sont juste très stressés à l'idée de reprendre les cours, alors ça leur permet de faire la rentrée sereinement. C'est un moment privilégié, le seul moment de l'année où ils peuvent bénéficier de ça, on s'occupe vraiment d'eux un par un."

Céline Lartigue, enseignante : "C'est un moment privilégié"

Faire en sorte d'être déjà prêt pour la rentrée

Ce mercredi, les élèves et les enseignants ont eu la visite de Jean-Paul Obellianne, le directeur académique de l'Indre. "Ce qu'ils font, c'est super, c'est très important. Ça permet de reprendre l'école en douceur, de se remettre le cerveau en route, de rattraper des choses. Et de faire en sorte d'être déjà bien prêt pour la rentrée."

À écouter : le reportage de France Bleu à l'école Paul-Langevin

Choix de la station

À venir dansDanssecondess