Éducation

Sécurité dans les écoles : Strasbourg débloque 500.000 euros mais pas de policiers municipaux supplémentaires

Par Céline Rousseau, France Bleu Alsace et France Bleu Elsass mardi 30 août 2016 à 17:42

La sécurité dans les écoles, priorité absolue de cette rentrée 2016 (illustration)
La sécurité dans les écoles, priorité absolue de cette rentrée 2016 (illustration) © Maxppp -

500.000 euros seront alloués à la sécurisation des écoles strasbourgeoises a annoncé le maire de Strasbourg à deux jours de la rentrée des classes. Un budget qui permettra d'acquérir du matériel, mais il n'y aura pas de moyens humains supplémentaires aux abords des écoles.

"La sécurité est la priorité absolue de la rentrée", a martelé ce mardi Sophie Béjean, la rectrice de l'académie de Strasbourg. En plus des mesures annoncées par le gouvernement pour assurer une meilleure prévention du risques attentats, le rectorat travaille en lien avec les collectivités locales, communes, collèges et lycées.

Pas questions d'installer des murs de 5m de haut autour des écoles

A Strasbourg, le maire Roland Ries a annoncé le déblocage d'un budget de 500.000 euros pour sécuriser les écoles. "Un diagnostic pour chacune des écoles sera établi d'ici 15 jours", précise Françoise Buffet, adjointe au maire en charge de la vie scolaire et de l'action éducative. Selon les besoins, il s'agira alors d'ajouter par exemple un visiophone dans une école, ou des barrières dans une autre.

En revanche, il n'est "pas question d'installer des murs de 5 mètres de haut autour des écoles pour les transformer en bunker", ajoute Françoise Buffet. Les écoles doivent rester ouvertes sur la ville. Par ailleurs, il n'y aura pas de moyens humains supplémentaires, pas de policiers municipaux plantés devant les écoles à l'heure des entrées et des sorties.

Un montant trop faible pour l'opposition

Pour l'opposition strasbourgeoise, Les Républicains - Modem "ce montant de 500.000 euros apparaît particulièrement faible au regard de l’ampleur de la tâche." La ville de Nice annonce elle une enveloppe de 6 millions d'euros pour sécuriser les écoles et les crèches.

Partager sur :