Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Les rues de Strasbourg sillonnées par la police

DIRECT - Fusillade à Strasbourg : au moins deux morts, le tireur en fuite identifié

Éducation

Seine-Saint-Denis : trois nouveaux chantiers de collèges face à l'augmentation du nombre d'élèves

mardi 15 mai 2018 à 19:22 Par Rémi Brancato, France Bleu Paris

Le président du département de Seine-Saint-Denis, Stéphane Troussel, pose cette semaine la première pierre de trois futurs nouveaux collèges, pour faire face à la poussée démographique que connaît le 93.

Stéphane Troussel, le président du département de Seine-Saint-Denis, et l'architecte du futur collège intercommunal de Saint-Denis et Aubervilliers
Stéphane Troussel, le président du département de Seine-Saint-Denis, et l'architecte du futur collège intercommunal de Saint-Denis et Aubervilliers © Radio France - Rémi Brancato

Seine-Saint-Denis, France

Les constructions de collèges se multiplient en Seine-Saint-Denis. Le département le plus jeune de France a aussi une démographie croissante qui engendre logiquement une augmentation du nombre d'élèves. Pour y faire face, le conseil départemental qui a la charge des collèges a lancé un plan : d'ici 2020 il aura investi 640 millions d'euros pour rénover tous les collèges du département et en construire 24 nouveaux. Le département, qui compte aujourd'hui 125 collèges, en aura 130 à la rentrée de septembre 2019.

Ce mardi, Stéphane Troussel, le président (PS) du département a posé la première pierre du futur collège commun aux deux villes d'Aubervilliers et de Saint-Denis, situé près de la station de métro Front Populaire. Il posera la première pierre de deux autres futurs collèges ce jeudi à Drancy et Noisy-le-Sec. Avec ces chantiers, Stéphane Troussel entend "répondre aux besoins démographiques", précisant avoir déjà "livré une série de 12 collèges neufs, à la rentrée 2014 (...) et quelques autres depuis". 

ECOUTER - Stéphane Troussel, président du département de Seine-Saint-Denis

Des difficultés pour libérer des terrains

Ce futur collège intercommunal, le septième pour Aubervilliers, le neuvième pour Saint-Denis, doit ouvrir ses portes en septembre 2019. Stéphane Troussel reconnait que le lancement des chantiers est désormais plus compliqué qu'auparavant : "il y a des questions foncières" précise-t-il "car comme la Seine-Saint-Denis se développe, la disponibilité des terrains se fait plus difficile, ils sont plus rares et parfois plus coûteux". 

A Aubervilliers, un sixième collège provisoire dans des préfabriqués

Une difficulté qui a causé du retard pour la livraison du sixième collège d'Aubervilliers : initialement prévue en septembre 2018, elle a été repoussée à janvier 2019. En attendant, les quelques 250 élèves de 6e et de 5e feront bien leur rentrée, mais dans des préfabriqués installés à proximité du collège Jean Moulin, sur un terrain vague.

ECOUTER - Le collège provisoire va s'installer tout près d'un autre établissement d'Aubervilliers en septembre

Il faudra sans doute partager les équipements sportifs du collège voisin. "On a un gymnase, une halle et une piste d'athlétisme où l'occupation est quasiment de 100% et on doit ajouter 11 classes qui ont 3h d'EPS par semaine chacune" s'inquiète Colin Faverjon, professeur de mathématiques et membre de Sud Education. "Les élèves auront leur propre entrée, leur propre parvis, leur propre centre de documentation, pour la restauration, nous avons mis en place des réfectoires dans une école pas loin du collège" rassure la maire (PCF) d'Aubervilliers, Meriem Derkaoui, "nous faisons en sorte que tout se passe bien entre septembre et les vacances de noël".

La FCPE, de son côté, précise qu'elle réclame ce sixième collège depuis bientôt 10 ans, et estime que face à l'augmentation du nombre d'élèves dans la ville, il faut d'ores et déjà prévoir la construction d'un huitième.