Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Fermer
Retour
Éducation

Semaine des maths : les profs d'un lycée de Cherbourg créent un escape game pour leurs élèves

mardi 12 mars 2019 à 5:06 Par Adèle Bossard, France Bleu Cotentin et France Bleu

À l'occasion de la Semaine des maths et pour intéresser différemment leurs élèves aux mathématiques, deux professeurs du lycée Tocqueville de Cherbourg ont créé un escape game, dans une salle de classe. Et les lycéens apprécient la formule.

En tout, 350 élèves du lycée vont passer dans cet escape game créé par deux professeurs de l'établissement.
En tout, 350 élèves du lycée vont passer dans cet escape game créé par deux professeurs de l'établissement. © Radio France - Adèle Bossard

Cherbourg, France

Comment intéresser les élèves à l'algèbre ou à la géométrie ? Cette année, la Semaine des mathématiques, organisée entre le 11 et le 17 mars par le ministère de l'Éducation nationale, a pour thème "Jouons ensemble aux mathématiques". Deux professeurs de mathématiques du lycée Tocqueville de Cherbourg, Caroline Lecouflet et Xavier Couchot, ont donc décidé de créer un escape game. C'est un jeu où les participants sont enfermés dans une pièce et doivent résoudre des énigmes pour en sortir. Les élèves passent donc par équipes de 8 à 10 dans une salle de classe et doivent en sortir en 40 minutes maximum.

Le petit mot d'accueil des élèves à l'entrée de l'escape game. - Radio France
Le petit mot d'accueil des élèves à l'entrée de l'escape game. © Radio France - Adèle Bossard

À l'entrée, ils trouvent d'abord un petit mot qui leur présente le but du jeu. On peut notamment y lire : "J'ai mis au point un breuvage qui permet de tout comprendre aux mathématiques. La formule de ce breuvage est à l'intérieur de mon coffre, dans mon bureau situé en salle de réunion du lycée Tocqueville de Cherbourg-en-Cotentin".

À l'intérieur de la pièce, plusieurs énigmes sont affichées au mur : des portraits de mathématiciens ou de footballeurs, dont certaines lettres des noms sont écrites en couleur, un ballon de foot dont il faut compter les arêtes ou une liste de 3600 chiffres. Et surtout, beaucoup de choses - une valise, des ciseaux, une urne - sont fermées par des cadenas à codes ou à clés.

L'une des énigmes de l'escape game. - Radio France
L'une des énigmes de l'escape game. © Radio France - Adèle Bossard
Certaines des énigmes à déchiffrer. - Radio France
Certaines des énigmes à déchiffrer. © Radio France - Adèle Bossard

Travailler les maths sans en avoir l'air

Chaque énigme permet en fait de débloquer un cadenas, qui cache souvent une nouvelle énigme. Pour Sylvie Malemprée, professeure de mathématiques qui supervise le jeu, c'est une manière de travailler les maths sans vraiment s'en rendre compte : "Oui, ce ne sont pas forcément les bons en maths qui sont les plus à même d'organiser leurs connaissances ou leurs infos".

Écoutez Sylvie Malemprée, professeure de mathématiques au lycée Tocqueville.

Les élèves, eux, valident la formule. "Je trouve ça marrant, ça met du challenge, moi j'aime bien ! Forcément on se sert des maths parce qu'on doit calculer, mais comme dans tout. On se sert de ça pour faire de la logique, mais ce n'est pas forcément des maths comme on fait en cours."

Même si, ce jour-là, les élèves repartent un peu frustrés de ne pas avoir réussi à temps. Il y avait pourtant des vraies places pour l'escape game de Tourlaville à gagner : elles reviendront aux élèves de l'équipe la plus rapide du lycée. En tout, sur une dizaine de jours, 350 élèves de la seconde à la terminale vont participer.